logo-mini
Derniers Articles de l’Auteur
  All posts by Rachid Achachi
mal

Qu’est-ce que le mal ?

Qu’est-ce donc que le « Mal » ? Voilà une question dont on ne peut se permettre de faire l’économie.

Ouvrir
délinquance

La délinquance ou le terrorisme du quotidien

Au Maroc, entre début 2015 et mi-2016, sur les 820.000 individus présentés devant les juges, 57.000 ont été arrêtés pour vol qualifié, 5000 pour crimes sexuels, et plus de 1000 pour crimes de sang, sans parler de ceux qui courent toujours en liberté.

Ouvrir
oubli

De la prison du quotidien à l’oubli de soi comme délivrance

Qui n’a jamais vécu ce sentiment banal d’enfermement, d’emprisonnement intérieur, qui nous paralyse, nous oblige à rester dans le rang, enfermés dans nos craintes, nos inquiétudes, nos doutes, mais surtout nos certitudes.

Ouvrir
fascismes

Des micro-fascismes du quotidien

Il y a de ces violences que l’on distille tous les jours, à petite dose et à petit feu, comme pour en atténuer la laideur, à nos proches, mais aussi dans la rue, sur internet, dans les parkings, et même dans les mosquées. 

Ouvrir
oralité

De la quintessence de l’oralité

Que les gens ne lisent plus, ou peu, voilà un drame devant lequel il serait épouvantable d’abdiquer. Mais que les gens n’écoutent plus, n’entendent plus, voilà de quoi mettre notre humanité en péril. 

Ouvrir
Cromlech de Mzora

De l’Atlantide au Maroc, le mystérieux Cromlech de Mzora

A 15 km de la ville d’Assilah, non loin du village de Chouahed, se trouve au beau milieu d’une plaine verdoyante un « Cromlech ». Ce nom barbare, désigne dans le jargon des archéologues, un ensemble de « Menhirs », organisés selon un alignement circulaire. Oui, vous l’avez bien entendu, des « Menhirs » au beau milieu du Maroc, les mêmes […]

Ouvrir
symbole

De la froideur de la lettre à la magie du symbole

Nous y voilà, à la fin tant redoutée par beaucoup de l’été et des vacances, du moins pour ceux qui ont eu la chance d’en avoir, annonçant un douloureux retour à la tyrannie de l’asphalte, en ce début du 7ème mois de l’année.

Ouvrir
Islam

« L’Islam est mort, vive l’Islam »

« Dieu est mort, et nous l’avons tué » disait Nietzsche, grand annonciateur devant l’Éternel du nihilisme post-moderne. 

Ouvrir
Capital

« Seigneur, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font »

Entre un gouverneur de la Banque Centrale, grand techno-libéral devant l’éternel, qui s’étonne avec candeur de voir les banques spéculer, et certains rebelles antisystème qui ne rêvent que de changer de Smartphone et d’accéder un pouvoir d’achat supérieur, faisant penser à la célèbre phrase de Céline qui disait non sans une pointe de méchanceté, qu’un […]

Ouvrir
sacral

Renouer avec le sacral et la communauté organique

La communauté, la sacralité, et la tradition dont il est ici question, n’est point celle qui précède immédiatement la modernité. Oubliez les tableaux exotiques de Delacroix, les empires, les anciennes « médinas » marchandes, les « madrassas » et autres structures domesticatoires et de génuflexion devant le pouvoir marchand ou sapiential. 

Ouvrir