logo-mini
Vassily Kandinsky

Vassily Kandinsky, pionnier de l’art abstrait


Partager

Vassily Kandinsky

Considéré comme l’un des artistes les plus importants du siècle dernier, aux côtés notamment de  Pablo Picasso et Matisse, Kandinsky est universellement reconnu comme l’inventeur de l’abstraction lyrique. Une expression savante qui désigne un mouvement artistique caractérisé par un détachement de la figuration et un  ancrage dans le spirituel et la vie intérieure.

Ses toiles sont exposées dans les plus grands musées du monde : au centre Pompidou à Paris, à l’Hermitage de Moscou, en passant par le Guggenheim et le MoMA de New York.

Considéré comme l’un des artistes les plus importants du XXème siècle aux côtés notamment de Picasso et de Matisse, Kandinsky est le fondateur de l’art abstrait : un mouvement qui a ouvert la voie à l’art contemporain.

Il est non seulement peintre mais aussi théoricien de l’art.

Pourtant au départ, rien ne l’y prédestinait…

Inscrit en fac de droit, se destinant à une carrière d’avocat, il découvre par hasard une œuvre impressionniste de Monet, et c’est le choc.

Il abandonne ses études de droit pour se consacrer à la peinture ainsi qu’à la musique, son deuxième amour.

Dans sa démarche, il a souhaité se libérer du réel et du figuratif.

Dès ses premiers paysages : les impressions naturalistes sont réduites à l’essentiel.

Progressivement, il évolue vers la composition libre aux couleurs intenses caractérisées par une touche oblique  et des diagonales puissantes.

Puis, Kandinsky passe à l’abstrait pur : il abandonne toute relation à l’objet ou à la figure.

La toile devient alors le lieu d’opposition de forces et de couleurs qui bouleversent l’espace.

En parallèle à la peinture, il poursuit ses réflexions théoriques et publie un ouvrage majeur, baptisé Du spirituel dans l’art
où Kandinsky  médite sur les rapports entre la forme et la couleur, la peinture et la musique.

Pour lui, couleurs et formes génèrent des impressions particulières, et véhiculent des sensations et sentiments différents.

Dans ses œuvres, souvent intitulées de noms et de couleurs, il oppose au bleu mystique et froid, le jaune chaud et agressif, le vert paisible, mais aussi une large palette de blancs et de noirs, et des éclats de rouge.

Des couleurs qu’il met en relation avec des formes géométriques simples, comme le rond, le triangle et le carré.

In fine, s’il y a une chose à retenir de l’œuvre de Kandinsky, c’est ce rapport entre le spirituel et la peinture. Une peinture qui agit  directement sur les sens et sur l’émotion.

D’où cette célèbre maxime :

« Créer une œuvre, c’est créer un monde »

Car le monde de Kandinsky n’est pas un monde à l’image du réel mais  une création pure, qui ne répond qu’à « la nécessité interne au tableau ».

Au sujet de la nature, l’artiste souligne qu’il ne faut pas se borner à la voir mais qu’il faut la vivre, la ressentir.

C’est cette vie saisie dans un élan cosmique et spirituel que Kandinsky a voulu rendre dans ses toiles de sa période d’ abstraction lyrique.

Et c’est ainsi que l’on termine ce portrait de Vassily Kandinsky, j’espère vous avoir donné envie de le découvrir ou de le  redécouvrir…


Poster un Commentaire

deux + 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.