logo-mini
orientalisme

L’orientalisme


Partager

orientalisme

L’art orientaliste ne correspond à aucun style spécifique, ces œuvres présentent une description d’apparence soignée de scènes se déroulant au Proche et Moyen-Orient. Avec le développement des véhicules à vapeur et des chemins de fer, les artistes commencent à voyager vers la Turquie, le Maroc, l’Égypte et l’Arabie attirés par l’ailleurs et la recherche de l’exotisme.

La plupart des peintres se sont attachés à fantasmer l’Orient, entre réalité et imaginaire. Certains tableaux illustrent des scènes de la vie quotidienne, des paysages, des architectures mais aussi des motifs fantasmatiques, et très populaires, comme des harems, des sultans, et des marchés aux esclaves. L’orientalisme se caractérise par son sens du détail précis et par son style réaliste qui donne une impression de vérité topographique ou ethnographique.

Vers la fin du 19ème siècle, ce mouvement artistique déclina, mais ses images et ses thèmes gardèrent une certaine influence jusqu’au 20ème siècle, inspirant les voyages et les œuvres de Pierre Auguste Renoir, de Delacroix et Henri Matisse tombés amoureux du Maroc et de sa lumière si particulaire. L’intérêt pour la production d’images inspirées de l’Orient, un mot dont l’étymologie remonte au terme latin oriens qui signifie «  naissant » fut suscité en partie par la campagne d’Egypte menée en 1798 par Napoléon Bonaparte.

La tradition orientaliste sera surtout le fait d’artistes français et britanniques. Parmi les œuvres phares du mouvement orientaliste, on peut citer la toile baptisée « Le Bain Turc » de Jean Dominique Ingres, « La Rue Bab el Gharbi à Laghouat » de l’artiste Eugène Fromentin ou encore « Le Bouc émissaire » de William Holman Hunt. Il m’est impossible de vous parler d’œuvres orientalistes sans évoquer en clin d’œil,  les toiles de l’artiste marocaine Lalla Essaydi, des œuvres que l’on pourrait qualifier de Néo-Orientaliste.

Mi-photographies, mi-tableaux, des odalisques orientales d’un genre nouveau qui mettent en scène des femmes alanguis recouverts de calligraphie au henné. Le résultat est d’une esthétique rare, des photos tableaux, puissantes par leur signification et leur force symbolique. Je vous quitte sur ce coup de cœur, merci d’avoir été à l’écoute, à demain pour une nouvelle immersion artistique.


Poster un Commentaire

quatre + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.