logo-mini
Zen

L’art Japonais : l’influence Zen


Partager

Zen

On ouvre le bal de notre programmation spécial Japon avec une immersion dans le courant artistique Zen. Sa propagation vers la fin du 12ème siècle a eu une forte influence sur la culture japonaise d’aujourd’hui. Le zen est un courant du bouddhisme qui a joué un rôle historique très important au Japon. Les fondamentaux de la peinture zen sont issus d’une tradition séculaire ou le paysage est considéré comme le thème idéal, le vecteur parfait pour exprimer l’essence intime de l’Homme et du mystère de la vie.

Les peintres japonais utilisaient une technique révolutionnaire qui permet de donner aux formes un maximum d’expression avec un minimum de moyens, on appelle ce procédé « le lavis monochrome à l’encre de Chine ». Au 12ème siècle au Japon, la peinture et la calligraphie sont les seuls arts véritables. Peuple d’esthètes, par excellence, les japonais pressentent d’emblée la signification et les possibilités de la peinture Zen pour le génie national.

Au XIIIe siècle, les moines zen se rendent de plus en plus nombreux en Chine pour y étudier la pensée et l’art nouveau. Moines et aristocrates constituent dans les siècles qui suivent, des collections d’œuvres Zen d’artistes chinois. Parmi ces trésors : Des paysages rehaussés de calligraphies, des figures légendaires, ou encore des natures mortes d’une déroutante simplicité.

Sous la dynastie des Ashikagas, le zen connaît son accomplissement, son âge d’or. Le nouveau style de vie s’est popularisé avec l’avènement de la cérémonie du thé, de l’art floral, du tir à l’arc et de l’art des jardins. Le zen, imprègne la culture dans toutes ses manifestations, il revêt une importance capitale pour l’homme en général mais aussi pour la peinture. La peinture Zen se recentre sur l’essentiel et élimine tout élément décoratif, ornemental, et superflu  pour affiner le goût.

L’artiste zen s’exprime par ellipses, avec un humour qui transcende l’esthétisme. L’intuition, court-circuite le mental, se branche sur l’inconscient et confère à la peinture, une grandeur impersonnelle, l’artiste s’exprime avec une audace et une sûreté quasi sténographiques. Quelques mots sur la fonction de la peinture et de la calligraphie zen. La peinture zen exprime la vision du monde né de la méditation, elle est avant tout, un exercice spirituel. Dans la philosophie Zen, la beauté n’est pas une fin en soi, mais une résultante, l’idée est de suggérer l’esprit et la vie.


Poster un Commentaire

5 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.