logo-mini
Florence Knoll

Style moderniste : le « less is more » de Florence Knoll


Partager

Florence Knoll

Aujourd’hui, un portrait de femme, l’architecte d’intérieur et designer moderniste Florence Knoll. Auteur de bien des réalisations cultes milieu 20ème siècle, son style simple influencé par le Bauhaus continue de plaire.

Née en 1917 aux États Unis, dans le Michigan, Florence Knoll Bassett fut et reste une femme d’influence dans les sphères de l’architecture d’intérieur et du design « mid-century ».

Elle fait ses classes auprès de grands noms du domaine comme l’architecte allemand et chef de file du Bauhaus, Mies Van Der Rohe, l’auteur de la célèbre maxime Less is More.

Elle fréquente d’autres pionniers du mouvement fonctionnaliste et Bauhaus dont Marcel Breuer et l’architecte Walter Gropius.

Et dès les débuts de sa carrière, Florence Knoll, femme dans un monde d’hommes, réussit à s’imposer avec des codes esthétiques révolutionnaires pour l’époque : les espaces décloisonnés, les volumes ouverts, les intérieurs lumineux et côté ameublement, un style libéré des carcans, et des décors qui mêlent les genres.

Ses créations ont pour fil rouge : le métal et l’acier, et des piétements très fins.

Comme Mies Van Der Rohe, son mentor, Florence Knoll défend la maxime du minimalisme, du rationnel mais sans concession sur l’élégance.

Un exemple : la table basse de 1954, un modèle épuré devenu culte, avec son plateau en verre poli de seulement 1 cm et demi d’épaisseur soutenu par un piétement minimal, en acier chromé ultra fin.

Cette table, la designer l’a créée dans l’objectif d’alléger visuellement les salons et intérieurs encombrés. Elle deviendra et reste un bestseller moderniste.

Même approche et même succès pour les canapés 1206 créés la même année 1954.

Minimal et aérien, léger mais fonctionnel et costaud, ce canapé est rectangulaire, une géométrie simple sur un châssis d’acier très fin. Le confort arrive par le dossier matelassé en carreaux, qui rappelle le modèle culte Barcelona de son mentor Mies van der Rohe.

Un canapé que la designer complète avec le Fauteuil Lounge chair, un exercice de style autour du mythique fauteuil club anglais, mais que Florence Knoll épure en lui donnant un look moins massif et résolument moderniste.


Poster un Commentaire

six + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.