logo-mini
Paris Design Week

Paris Design Week : éloge des textures


Partager

Paris Design Week

Une éloge des textures et de la matière, à travers le travail d’artisans d’art et designers d’avant-garde. Le papier japonais Washi avec les créations de Hiroyuki Saito et Yoshiki Uchida. Des œuvres en papier japonais fait-main, appelé Washi d’Ôzu, auquel ils intègrent la technique française de « Guilding » ou ajoutent de feuilles d’argent. Dévorées par endroit, les œuvres laissent ainsi transparaître la lumière par un jeu d’ombre.

À découvrir aussi, des luminaires poétiques en papier japonais et des collections de revêtement mural Washi aux effets froissés, dévorés sous des reflets métalliques pour un rendu visuel et tactile en relief et en contrastes. Paris Design Week met aussi en scène les nouvelles créations de Ronan et Erwan Bouroullec. Les deux designers français stars revisitent le fer forgé et créent de nouvelles passerelles entre design et artisanat traditionnel.

L’événement parisien permet aussi de découvrir les nouveautés signées Konstantin Grcic et notamment la collection « Brut » fabriquée en fonte. Vitrine du futur, Paris Design Week met aussi en lumière les métiers et créations traditionnelles, avec l’exposition « Design & Artisanat d’art » : les œuvres de 70 créateurs, maîtres d’Art, entreprises du patrimoine vivant et jeunes artisans talentueux.

Résolument inscrit dans la tendance, l’événement satellite du grand Salon Maison & Objet axe aussi sa démarche sur le concept de « Transformation » pour démontrer la capacité des objets à métamorphoser notre espace et notre perception expliquent les organisateurs. Ce thème est matérialisé par une sélection d’objets design et innovations centrées sur le multifonction. Ils sont de plus produits à partir de matériaux recyclés, écologiques, intelligents, sensibles ou tactiles, pour contribuer à embellir et alléger le quotidien.

Un exemple ; les créations de Joe Sayegh qui valorisent le bois rejeté par l’industrie : les chutes, les branches et racines de teck ou les acacias en fin de vie. Dans « Matières à sensation », le parcours proposé par Paris Design Week conduit à explorer des collections qui s’inscrivent dans le prolongement de la démarche « le sol comme nouvel espace de créativité ».

Une sélection pointue de revêtements innovants, high-tech ou traditionnels (tapis tableaux tissés main) pour structurer et habiller l’espace. La lumière et son traitement sont au cœur du troisième parcours titré Matières à réflexion, un joli jeu de mots invitant à explorer les nouvelles possibilités dans l’éclairage.


Poster un Commentaire

un × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.