logo-mini
existant

Créer à partir de l’existant


Partager

existant

« Un objet ne s’élabore pas à partir d’une présupposée rupture avec le monde existant, mais au contraire, en lien étroit avec une réalité qu’il viendra modifier ». Cette déclaration du designer Pierre Charpin résume bien une tendance lourde de la création contemporaine. Travailler avec l’existant, être pragmatique mais aussi poétique, favoriser l’interaction des éléments, être flexible, modulable et intelligent.

Avec plus d’humilité, le design d’aujourd’hui s’inspire de la nature entre approche organique et bio-mimétisme. C’est l’approche défendue par le britannique Ross Lovegrove et l’italien Luigi Colani. Ce dernier tout comme Lovegrove, a consacré toute une carrière à observer au microscope électronique, des ailes de mouches, des coquilles d’œufs ou des structures de plantes.

Des observations précises, sources d’enseignements précieux pour la conception d’objets. Pour Luigi Colani « Plus la technologie avancera, plus les formes rejoindront celles de la nature ». Le design dit de récup s’inscrit aussi dans cette tendance : créer à partir de l’existant en modifiant la réalité définie par Charpin.

Un exemple, les pièces de mobilier à succès des frères Campana, le du brésilien Fernando et Humberto, super stars du design contemporain. Produits et commercialisés par les éditeurs italiens les plus prestigieux, leurs meubles sont pourtant fabriqués à partir de matériaux de récupération. Ces deux créateurs hors normes rappellent que « Dans les habitations et l’architecture des favelas, si une porte est jetée, elle peut être transformée en table ».

Autre duo vedette du design actuel, les frères Bourroulec et leurs créations inspirées de la nature, des cloisons ajourées en formes d’algues, ou des chaises imitant la végétation naturelle. Pour Patrick Jouin, designer et architecte d’intérieur auteur de plusieurs réalisations majeures au Maroc, le défi consiste à trouver un point d’équilibre entre expertise technique, usages et approche durable, respectueuse de l’environnement. Pour lui, « Aujourd’hui plus que jamais la vigilance écologique doit être intégrée à chaque démarche de création ». 

Le design doit intervenir en amont du processus créatif, pour garantir la meilleure qualité finale.


Poster un Commentaire

16 − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.