logo-mini
Istanbul

Istanbul


Partager

Istanbul

Istanbul, la plus grande ville et métropole de Turquie  offre en effet à ses visiteurs autant de beautés que de contrastes. Pour percer ses secrets, mieux vaut prendre son temps,  car elle ne se dévoile pas facilement et surtout pas aux voyageurs pressés.  

Pour l’écrivain Turc et prix Nobel de littérature Ohran Pamuk, Istanbul, titre également de son livre le plus célèbre, est une ville suspendue entre Orient et Occident, la seule au monde à être construite sur deux continents…une ville qui charme et fascine ses visiteurs, les conduisant progressivement à la découverte de ses merveilles.

Pour ne rien manquer de ses beautés, rendez-vous donc pour commencer au palais de Topkapi, ce lieu, chargé d’histoire, situé sur la pointe du sérail, dominant à la fois la corne d’Or, le Bosphore et la mer de Marmara, fut la résidence de tous les sultans de l’Empire Ottoman. Un harem qui s’étend sur 700 000 mètres carrés, qui se compose de 4 cours intérieures, de jardins, de kiosques, de pavillons de plaisance et de fontaines extraordinaires. Une véritable merveille architecturale, emblématique d’Istanbul.

Suite à cette visite, rendez-vous à la Mosquée du Sultan Ahmet, connue sous le nom de mosquée Bleue. Une des plus célèbres et des plus belles du monde musulman, faisant face à la célèbre « Sainte Sophie », église bysantine du VIème siècle de l’ère chrétienne. Jadis, ce lieu culte fut le point de départ des pèlerins à destination de la Mecque. Il est d’ailleurs constitué de 6 minarets, ce qui en fait un monument unique.

Autre mosquée emblématique de la ville à visiter absolument lors de ce séjour, est « RUSTEM PACHA », située dans le quartier d’Eminönü, à 150 m du Misir Carisi, dit aussi le « marché du maïs » ou bazar des épices… Un petit bijou signé Sinan, un fameux architecte Ottoman. Il avait conçu ce site pour le Grand Vizir Rüstem Pacha, époux de Mihrimah, fille préférée de Soliman le Magnifique et de Roxelane. Les travaux de construction ont d’ailleurs duré pendant 4 années, soit de 1560, à 1564. le temps nécessaire pour édifier un véritable chef-d’œuvre, embelli davantage par ses décorations florales, son revêtement fait de carreaux de faïence D’iznik colorés… Autant de détails qui témoignent de l’infinie beauté de l’art ottoman.

Après avoir profité de votre visite à Rustem Pacha, ne manquez pas le Grand Bazar, l’un des plus grands au monde. Un lieu mythique, tout simplement unique, est incontournable lors de cette évasion. On y retrouve les nombreuses traces de l’héritage culturel turc. Tapis, bijoux, épices, tissus, antiquités, cuir… Ce marché couvert de 200 000 m², compte 5000 boutiques et 2600 employés, peut attirer jusqu’à un demi-million de personnes par jour.  Idéal pour vous procurer des souvenirs de toutes sortes…

Pour les férus de Shopping, rendez-vous sur la place de Taksim, grande rue piétonne. C’est ici que la ville vit la nuit. Magasins, restaurants, artistes de rue… vous ne vous y ennuierez jamais !

Enfin, offrez-vous une  croisière détendue sur le Bosphore. Des dîners en bateaux y sont organisés tous les jours de 20h à 23h50.


Poster un Commentaire

quatorze − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.