logo-mini
bleu Klein

Intense et arty : le bleu Klein


Partager

bleu Klein

À l’instar de Jacques Majorelle et son célèbre Bleu, l’artiste-peintre Yves Klein a aussi inventé son bleu personnel.

Un bleu intense, puissant et lumineux devenu célèbre partout dans le monde. Une couleur qui inspire les créateurs dans la mode comme en design et décoration.

Voisin du bleu outremer, et des tons de lapis-lazuli, le bleu Klein est très spécial car il inclut une touche de magenta et d’autres composants confidentiels.

Artiste phare du Nouveau Réalisme dans les années 40 et 50, Yves Klein, était surnommé Yves le Monochrome en raison de ses tableaux d’une seule couleur, ce bleu saturé et pur, présent dans son œuvre comme une obsession. Sa démarche artistique se focalisait sur cette couleur, pour en sublimer la profondeur, la force et l’énergie vitale.

Pour créer ce bleu si particulier, Yves Klein a travaillé avec les chimistes et marchands de couleurs Sennelier et Adam. Une fois mis au point, il a déposé sa propre couleur et marque de fabrique, sous le code le IKB (International Klein Blue) en 1960.

Aujourd’hui, les décorateurs et architectes d’intérieurs l’utilisent en peinture murale, par petites touches ou en aplat sur tout un mur. avec pour le mettre en valeur des plafonds plinthes et encadrement de portes en blanc pur.

À l’arrivée un rendu esthétique puissant, original et contemporain. Vibrant et vivant, le Bleu Klein, se décline aussi en mobilier : tables basses, chaises, guéridons, et tabourets. Et il fait des merveilles en contraste avec du bois chêne naturel, de l’acier ou du bois teinté wengué.


Poster un Commentaire

quatre + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.