logo-mini
Carré blanc sur fond blanc

Gros plan sur une œuvre culte : Carré blanc sur fond blanc


Partager

Carré blanc sur fond blanc

Cette œuvre phare consiste, comme son nom l’indique, en un carré de couleur blanche, peint sur un fond d’un blanc légèrement différent.

On dit de cette œuvre qu’elle est le premier monochrome de la peinture contemporaine et sans aucun doute  l’un des plus célèbres.

Elle est actuellement exposée au Moma, le musée d’art moderne de New York.

Retour sur cette œuvre majeure de l’art moderne.

Kasimir Malevitch est un peintre russe né en 1879.

Il est l’un des tout premiers artistes abstraits du 20ème siècle.

À la fois, peintre, dessinateur, sculpteur et théoricien, Malevitch a fondé un courant artistique qu’il a baptisé « suprématisme ».

En créant ce mouvement, Kasimir Malevitch voulait comme qu’il l’écrivait dans son manifeste : «créer un monde sans objet, au-delà du zéro des formes!».

La première œuvre du suprématisme, sera le célèbre Carré Noir sur fond blanc.

En présentant cette toile controversée en 1915, Malevitch explique que le contraste élémentaire du blanc et du noir résume la peinture moderne.

Une révolution dans l’art, qui passe alors du figuratif qui imite à la nature, à un art abstrait, un carré noir sur fond blanc.

C’est une véritable rupture pour la peinture du 20ème siècle.

Les toiles suivantes déclineront cette forme première en des rectangles, triangles, cercles et croix.

Par l’abstraction, et l’épure, Malevitch souhaitait analyser, les tensions de l’objet pictural dans l’espace réel du monde.

Résultat des toiles dépouillées aux formes primaires, avec quelques aplats colorés.

En 1918, Malevitch acheva son parcours avec le célèbre Carré blanc sur fond blanc.  Une huile sur toile, où il a utilisé deux blancs d’origines différentes : une marque française pour le carré, et russe pour le fond. Cela qui lui a permis d’obtenir des « textures » et des teintes de blanc différentes.

Avec Mondrian, Malevitch fut donc l’une des  figures capitales de l’abstraction.

Artiste d’avant-garde qui bousculait les codes ; son œuvre fut condamnée et il fut emprisonné et torturé par le régime bolchévique.

Ce n’est qu’à partir de 1970, soit 35 ans après sa mort, que Malevitch fut enfin reconnu comme l’un des grands maîtres de l’art abstrait.


Poster un Commentaire

cinq × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.