logo-mini
croque-monsieur

Histoire du croque-monsieur et ses déclinaisons


Partager

croque-monsieur

Le croque, apparu pourtant en 1910, est l’un des plus anciens délices que nous connaissons. Il serait né dans un café parisien, au boulevard des capucines.

Pour expliquer l’appellation de ce fameux sandwich, René Girard, historien des mots, raconte dans son ouvrage « Histoire des mots de la cuisine française » publié en 1947 que Le bistrotier, Michel Lunarca, traînait derrière lui une réputation de cannibale probablement propagée par ses concurrents du 2ème arrondissement qui ne voyaient pas d’un bon œil l’arrivée de ce nouveau café en vogue auprès de la haute société. Un jour, manquant de pain-baguette, il confectionna un sandwich au pain de mie, qu’il proposa à ses clients. L’un d’eux s’écria en demandant « quelle viande y avait-il dedans ». Le bistrotier répondit alors par une boutade : « de la viande de monsieur, évidemment », ce qui fit s’esclaffer l’assemblée, tant et si bien que tout le monde s’empressa de commander le sandwich au monsieur. Le lendemain, sur l’ardoise, le bistrotier mettait à la carte le « croque-monsieur ».

L’aventure du croque-monsieur débute donc ainsi. Ce délice composé traditionnellement de deux tranches de pain de mie, entre lesquelles se nichent confortablement des tranches de jambon recouverts d’emmental et grillés ensuite au four, se laisse réinventer de nos jours au gré des envies. À la fois croque de la mer, croque poireau, croque italien ou croque montagnard à la viande de grisons, le délice poursuit son histoire avec bonheur jusqu’à l’apparition du croque-madame. Une nouvelle version du délice surmonté cette fois-ci d’un œuf au plat.

L’alliance se fait ainsi gourmande et particulièrement goûteuse! Une histoire d’amour qui se conjugue à l’infini… Preuve en est, la naissance du croque-mademoiselle !

Plus léger que ses parents, celui-ci est composé aussi de tranches de pain de mie, mais l’on y retrouve du fromage à tartiner, de la ciboulette, du concombre et de la salade. Une version croque-monsieur version légère et végétarienne.

Aujourd’hui, le croque appelle à varier les plaisirs. Outre le pain de mie, on utilise du pain de campagne, des blinis ou des muffins anglais.


Poster un Commentaire

dix-neuf − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.