logo-mini
Suite parentale

Suite parentale : la palette couleurs


Partager

Suite parentale

Espace de repos, détente et sérénité, la suite parentale se doit d’être un havre de paix dans un quotidien souvent bousculé.

La palette chromatique est l’un des éléments clés d’une déco apaisante pour la chambre à coucher.

La peinture on a choisi mate ou poudrée, et les couleurs neutres.

Les valeurs sûres : le beige, le blanc, le crème, l’écru, et les camaïeux de gris avec une mention spéciale pour le gris perle.

Pour une ambiance feutrée et chaleureuse, misez sur le marron glacé ou le taupe sur un seul pan de mur.

Les pastels sont une option à considérer pour la chambre, en particulier le vert d’eau, lumineux et clair, en duo avec du blanc.

Mais on aime aussi l’association de vieux rose et gris pâle, ou le jaune tendre et le blanc.

Pour une suite parentale harmonieuse, le choix gagnant : du ton sur ton en dégradé. Des camaïeux de tons chocolat, gris, bleu ou nude.

Le choix de la couleur des murs, sols mais aussi rideaux, tapis et linge de lit, est un élément essentiel pour favoriser le sommeil.

Une décision qui n’est pas à prendre à la légère.

Les teintes chaudes ou dynamiques sont à proscrire.

En chromothérapie, les couleurs orange, rouges et jaunes sont considérées comme des stimulants physiques, des teintes tonifiantes et fortifiantes à éviter dans une suite parentale.

En revanche, les verts et bleus clairs sont réputés calmants et relaxants.

Et dans l’univers de la peinture, l’une des teintes stars de l’année est le gris bleu, presque jean ou denim.

Une couleur originale mais pas lassante, à coordonner avec des blancs très doux.


Poster un Commentaire

11 − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.