logo-mini
plantes

Ces plantes d’intérieur qui purifient l’air


Partager

plantes

Au sommaire : la déco végétale et ses plantes qui purifient l’air de nos intérieurs, elles sont belles, décoratives et nous aident à mieux respirer. On les a sélectionnées pour vous.

Les chercheurs et scientifiques l’ont prouvé, certaines variétés de plantes dépolluent l’air ambiant grâce à leurs feuilles et racines qui fonctionnent comme des filtres.

Or il faut le savoir, l’air de nos maisons est pollué par les émanations internes de formaldéhyde émises par certains meubles ou revêtements sols, peintures, vernis et colles.

Parmi les autres polluants internes : l’ammoniac contenu dans les produits ménagers, et le xylène un dérivé de pétrole que l’on retrouve dans nos maisons car il est employé comme solvant, diluant de peinture, ou dans le travail du cuir, ainsi que les vernis pour surfaces de sol.

Le benzène est également un polluant courant émis par la combustion de bois ou de charbon dans nos salons et cuisines.

Pour purifier et dépolluer l’air, les plantes apportent des solutions, mais pas toutes les plantes, il faut choisir les essences et variétés qui ont fait leurs preuves.

Pour purifier l’air des émanations d’ammoniac, très présents dans nos cuisines et salles de bain, la plante la plus efficace d’après les recherches poussées de la NASA est l’anthurium, une plante en pot assez courante, on la trouve facilement dans les pépinières mais attention elle a besoin de lumière vive et d’une température ne dépassant pas les 24°.

Pour dépolluer l’air de nos maisons du Xylène émis par les feux de cheminées, charbon ou cigarettes, la plante star est à la fois belle et super-efficace, c’est l’Aréca.

Un mini-palmier d’un à deux mètres de haut maximum. Pour qu’il se porte bien, il aime la lumière moyenne, ni trop vive, ni trop faible, et il faut l’entretenir en vaporisant ses feuilles d’eau régulièrement.

Pour absorber le formaldéhyde de nos salons et chambres à coucher, la plante vedette est le dragonnier. Encore une plante qu’on connaît bien, un classique avec ses feuilles vertes rayées de blanc.

Mais attention, il vous faut choisir une variété bien précise, le dragonnier Janet Craig. On le reconnaît à son feuillage d’un vert plus soutenu.

Facile à vivre et à entretenir car il n’a pas besoin de beaucoup de lumière et peut même bien se porter dans un coin sombre, le dragonnier a tout pour plaire quand on sait qu’ il absorbe le benzène, le xylène mais excelle surtout à dépolluer l’air du formaldéhyde.

En résumé, parmi les plantes dépolluantes les plus efficaces,  trois noms à retenir, Anthurium, Aréca et Dragonnier Janet Craig.


Poster un Commentaire

dix + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.