logo-mini
Picasso

Picasso : L’artiste aux multiples visages


Partager

Picasso

À l’image de sa vie personnelle aux multiples tournants, sa carrière artistique se constitue d’étapes, toutes ponctuées d’incertitudes et de crises, finalement surmontées, qui le conduisent à de constantes innovations.

Artiste protéiforme : périodes bleue et rose, cubisme, néoclassicisme, tentation surréaliste, expressionnisme… Picasso a bouleversé l’art moderne.

Il a contribué à toutes les inventions esthétiques de son siècle, sans doute parce qu’il a eu le talent d’être toujours en avance sur son temps, sans oublier de se remettre en cause en permanence, et de tourner la page d’une recherche achevée pour tenter d’autres aventures.

Arrêtons-nous un instant sur la période bleu : La période bleue de Picasso, une période de son œuvre qui s’étend sur 3 ans entre 1901 et 1904, c’est le début de son travail d’artiste.

Quant à l’expression période bleue, elle tire son nom du fait que le bleu est la teinte dominante de ses tableaux de cette époque.

Petit voyage dans le temps, nous sommes en Octobre 1900. Le jeune Pablo alors âgé de 19 ans, découvre Paris.

De cette première confrontation avec la capitale Française, Picasso semble surtout garder le souvenir du « Paris by Night » qu’il illustre entre 1901-1904 à travers des oeuvres telles que « At the Moulin Rouge » et « French Cancan ».

Mais l’artiste s’inspire également du thème de la misère, un thème qu’il symbolise le plus souvent / au travers de personnages féminins, dans une palette presque monochrome, de tons bleu-vert.

Dans ces toiles de la période bleue, les sujets représentés par Picasso, ont souvent le regard baissé  et le visage figé comme un masque.

La détresse qu’ils expriment n’est pas seulement matérielle mais également psychologique.

Pourquoi ? Car la période bleue correspond aux années de misère des débuts de l’artiste,  une période marquée par les difficultés matérielles mais aussi la peine et le chagrin suite au suicide de son ami espagnol Carlos Casagemas, ce qui explique que ces œuvres de la période bleue soit marquées par les thèmes mélancoliques de la mort, de la vieillesse, et de la pauvreté.

Durant ces années, Picasso peint des pauvres, des mendiants,  et des aveugles,  sous forme de personnages souvent étirés et maigres.

Les œuvres les plus connues de la période bleue sont : Dama en Éden Concert, La Vida, Las Dos hermanas, ou encore La Celestina.

À la période bleue, succédera l’époque rose qui va de 1904 à 1905.

Une période qui illustre, dans un style toujours classique, les thèmes de la coiffure, de la maternité ou encore du cirque.

Mais ça c’est une toute autre histoire….


Poster un Commentaire

3 × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.