logo-mini
santé

Actualité sciences et santé 19 octobre 2016


Partager

santé

Une info pratique pour commencer…

Elle concerne le Bureau administratif de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques. Ce dernier a modifié les horaires de réception des dossiers de maladies au niveau des délégations régionales et de l’administration centrale. Et ce, à partir du vendredi 21 octobre.

Le dépôt des dossiers de maladie se feront dorénavant entre 8H00 et 15H30. À partir de cette heure, la mutuelle procédera au traitement de l’ensemble des dossiers en provenance des bureaux de proximité créés au niveau des zones éloignées et enclavées.
///////////////////

L’OMS dénombre 37.000 cas de tuberculose au Maroc

La tuberculose dite « maladie de la pauvreté » continue de faire des ravages au Maroc. Selon le dernier rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, le royaume comptait 37.000 tuberculeux en 2015 alors que les statistiques du Ministère de la Santé  durant la même année font état de 30.636 cas, toutes formes confondues.

Dans son rapport, l’organisation onusienne précise que 47% des personnes atteintes de la maladie sont des séropositifs et des malades atteints du sida. Quant aux 53% restants, ces derniers sont atteints de tuberculose pulmonaire hautement contagieuse.

Toujours selon le document, la grande majorité des tuberculeux est issue d’un milieu défavorisé et vit dans des conditions très précaires à la périphérie des grandes villes.

La distribution géographique révèle que 5 régions ont totalisé, à elles seules, 58% des cas de tuberculose notifiés, avec une incidence dépassant la moyenne nationale. Parmi elles, le Grand Casablanca, Tanger-Tétouan, ou encore Fès-Boulemane. Les villes de Tanger et de Casablanca enregistrent la plus forte incidence avec respectivement 138 pour 100.000 habitants et 135 pour 100.000 habitants.

Autre constat : Près des 2/3 des cas sont âgés  entre 15 et 44 ans. Une maladie qui touche davantage le sexe masculin avec 60% des cas au Maroc.

 

///////////////////

Succès chinois dans l’espace : Shenzhou s’arrime à Tiangong-2

Cela faisait 3 ans que ce n’était pas arrivé. La Chine a de nouveau des hommes dans l’espace. Jin Haipeng et Chen Dong ont décollé dans la nuit de dimanche à lundi à destination du tout nouveau laboratoire orbital chinois : Tiangong-2, littéralement : Le Palais Céleste. Ils vont y passer 30 jours, un record pour des astronautes chinois.

La Chine qui tente visiblement de rattraper son retard en matière de conquête spatiale. C’est la première fois que Pékin lance une mission habitée de cette durée, mission au cours de laquelle les deux hommes devront réaliser plusieurs dizaines d’expériences scientifiques.

Avec Tiangong-2, une mini station spatiale,  la Chine entend préparer la mise en orbite d’un modèle plus grand en 2022. L’objectif de ce programme ambitieux, c’est de développer les technologies nécessaires pour une mission encore plus ambitieuse : un voyage habité vers la Lune. Cette fois, pas de calendrier précis même si les dirigeants de l’agence spatiale chinoise espèrent y parvenir avant 2030.

 

///////////////////

Intelligence artificielle : Apple se lance dans la recherche

L’intelligence artificielle est sans doute la prochaine grande bataille des géants du web et du high-tech. Après Facebook et Google, c’est au tour d’Apple de se lancer dans l’aventure.

La marque à la pomme, célèbre d’ordinaire pour sa discrétion, vient d’annoncer la création d’une nouvelle équipe de chercheurs dans le domaine de l’intelligence artificielle. Parmi eux, l’éminent spécialiste du machine learning, Ruslan Sala-khut-dinov, professeur à l’université de Carnegie Mellon.

Le champ de recherche qui intéresse surtout Apple, sont les travaux du chercheur sur l’apprentissage non-supervisé ; les technologies actuelles fonctionnant sur l’apprentissage supervisé par l’homme.

À noter qu’Apple n’a pas encore rejoint le groupe de travail sur l’intelligence artificielle créé récemment par plusieurs géants du domaine, dont Google, IBM, Microsoft, Amazon et Facebook, ainsi que de nombreux chercheurs. Tous ont prévu de partager leurs travaux. L’objectif affiché : offrir une IA œuvrant vraiment pour le bénéfice des personnes et de la société.


Poster un Commentaire

20 − 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.