logo-mini
Santé

Santé : vers plus de collaboration entre le Maroc et le Sénégal


Partager

Santé

Une convention de partenariat a été signée récemment entre le CHU Mohammed VI de Marrakech, et le Centre hospitalier national Dalal Jamm de Dakar. Une signature qui s’inscrire dans le cadre de la coopération sud-sud. La convention est basée sur six axes majeurs à savoir l’accompagnement et le développement de l’onco-hématologie (greffe de moelle osseuse), l’accompagnement et le développement de la procréation médicale assistée, le renforcement de la démarche qualité, l’accréditation et le management des risques, l’accompagnement et le développement de la médecine d’urgence, le développement du système d’information hospitalier et l’accompagnement et le développement de la télémédecine et de la visioconférence.

Vers plus de collaboration aussi avec la Côte d’Ivoire. Puisque, la même semaine, le CHU Mohammed VI de Marrakech recevait une délégation ivoirienne. Et un programme de formation, destiné aux directeurs administratifs et médecins, de 3 CHU ivoiriens a été accompli.

 

La solidarité s’organise dans la province de Nador

Plus d’un millier de personnes ont bénéficié d’une caravane médicale dimanche, dans la commune rurale de Bouark. Pour leur permettre d’avoir accès plus facilement à des soins médicaux. La caravane a été encadrée par un staff médical composé de médecins généralistes et de spécialistes en gynécologie, pédiatrie, cardiologie et en médecine dentaire, en plus d’ophtalmologues, d’infirmiers et de secouristes du croissant rouge marocain, à Nador. En plus des consultations et des analyses médicales, la caravane a été marquée par la distribution de médicaments, gratuitement, aux malades… et par une opération de circoncision au profit de 53 enfants.

 

La crise humanitaire en Syrie continue d’être profonde, selon l’ONU

Avec plus de 13 millions de personnes à l’intérieur de la Syrie ayant besoin d’assistance, dont plus de 6 millions « excessivement vulnérables », l’impact de la crise syrienne continue d’être profond, selon l’ONU. Le conflit et les violations du droit humanitaire international continuent d’être le principal facteur de cette situation, à l’origine de déplacements toujours massifs. L’ONU se dit tout particulièrement préoccupé par les frappes aériennes contre les civils et les infrastructures civiles dans le gouvernorat de Raqqa, également touché par des affrontements.

 

 

Environnement. Le niveau de carbone atmosphérique a atteint un seuil record

La valeur de CO2 dans l’atmosphère a atteint son taux le plus élevée depuis au moins 800 000 ans, selon l’Organisation météorologique mondiale… pour qui, cette « montée en flèche » du niveau de CO2 s’explique par « la conjonction des activités humaines et d’un puissant épisode El Niño ». L’Organisation prévient, que selon les lois de la physique, la température sera nettement plus élevée et les phénomènes climatiques plus extrêmes à l’avenir ».

Et en parlant climat. Une délégation américaine sera bien présente à Bonn en Allemagne, pour la COP 23, la semaine prochaine… du 7 au 16 novembre. Le retrait décidé par Donald Trump des Etats-Unis de l’Accord de Paris ne sera pas effectif avant 3 ans. La Maison Blanche affirme vouloir s’assurer « que les règles soient transparentes et justes et s’appliquent aux pays tels que la Chine et les autres concurrents économiques des Etats-Unis ».

 

Les effets bénéfiques des chiens sur les enfants asthmatiques

La présence d’un chien protège (pendant un temps) les jeunes enfants de l’eczema. Cela est révélé par une équipe de chercheurs lors d’un grand congrès annuel qui a lieu à Boston aux Etats-unis. Selon un allergologue, coauteur de l’étude, il a été découvert que l’exposition de la mère avant la naissance de l’enfant est significativement associée à un risque moins élevé d’eczema, chez l’enfant. La flore bactérienne des chiens peut même avoir un effet protecteur contre les symptômes de l’asthme, même chez des enfants allergiques aux chiens.


Poster un Commentaire

2 × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.