logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 06 juin 2017


Partager

santé

Une application web au service des malades du cancer

Cette application, encore au stade expérimental, permet aux patients atteints d’un cancer de signaler les effets des traitements à leur médecin. L’étude a été menée sur plus de 700 patients diagnostiqués avec l’un de ces cancers. Ils ont été répartis en deux groupes. Dans le premier, les malades signalaient leurs symptômes et les effets secondaires de leur chimiothérapie via une application sur tablette ou smartphone. En cas de symptôme sévère, une alerte était envoyée par e-mail à l’équipe médicale.

Le second groupe, lui, suivait la procédure habituelle : visite mensuelle chez le cancérologue, avec possibilité de téléphoner entre-temps. Et bien selon cette étude menée par des chercheurs américains et présentée au grand congrès de Chicago sur le cancer, les malades qui utilisaient l’application ont mieux toléré le traitement. Les soignants ont pu réagir vite, par des conseils, la prescription d’antidouleurs, ou en modifiant le dosage de chimiothérapie. Autre bénéfice : cinq mois de plus… un gain de survie, même s’il est modeste, est supérieur à ce qui est obtenu avec médicaments très chers contre les cancers avancés.  L’auteur a prôné la commercialisation de cette application.

 

///////////////////

Un pacte entre industriels pour lutter contre la pêche illégale

Le secteur de la pêche se mobilise contre les fraudeurs. Une cinquantaine de grandes entreprises ont signé, hier, un accord visant à mettre fin à la pêche illégale du thon, d’ici 2020. Un pacte dévoilé lors de l’ouverture de la première Conférence sur les océans organisée par les Nations unies, qui se poursuit toute la semaine à New York. En luttant contre les prises clandestines grâce aux nouvelles technologies, il s’agit de « protéger la santé des océans et les moyens de subsistance des communautés de pêcheurs », peut-on lire dans un communiqué.

 

///////////////////

Climat : en France, Emmanuel Macron mobilise la société civile

Le président français réunit cet après-midi à l’Elysée des acteurs de la société civile et ONG pour les « mobiliser » contre le réchauffement climatique. Le chef de l’État « réunira des personnalités de la société civile, membres d’ONG, entrepreneurs, chercheurs et experts » lors d’une table ronde sur la « mobilisation » pour le climat, précise l’Elysée dans un communiqué. Cette rencontre aura lieu en présence des ministres Nicolas Hulot (à la Transition écologique) et Jean-Yves Le Drian (aux Affaires Étrangères). Rappelons qu’Emmanuel Macron multiplie les rencontres dans ce dossier ; depuis l’annonce jeudi par Donald Trump du retrait des États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat.

 

///////////////////

Aux États-Unis, le camp pro-climat monte en puissance face à Trump

Après l’annonce du retrait des États-Unis de l’accord de Paris, les rangs des Américains décidés à redoubler d’efforts pour limiter le réchauffement ne cessent de grossir. Certains estiment même que l’Amérique pourrait dépasser ses objectifs en matière de climat. Le milliardaire new-yorkais Michael Bloomberg a soumis hier aux Nations unies une lettre signée par plus de 1 000 organisations, entreprises et autorités locales américaines, prêtes à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. On y retrouve notamment des géants de la high-tech comme Apple, Google et Amazon, Nike ou Adidas, mais aussi des PME et universités. Tous dénoncent « une grave ».

L’ancien maire de New York, 10ème fortune mondiale qui a fait de la lutte contre le réchauffement l’une de ses grandes causes, avait pris la tête dès vendredi d’une coalition de dizaines de maires, gouverneurs et organisations prêts à poursuivre leurs efforts pour réduire les émissions des États-Unis. Il avait aussi annoncé que sa fondation fournirait au bureau de l’ONU chargé du climat, les 15 millions de dollars qui équivalent à la contribution américaine.

 

///////////////////

Apple lance son HomePod, une enceinte connectée

La marque à la pomme veut rattraper son retard sur les enceintes connectées. Dépassé par Google et Amazon dans le domaine des assistants domestiques à commande vocale, Apple de Tim Cook a présenté hier à San Jose, en Californie, son HomePod, en référence à son ancien succès, l’Ipod.

Cette enceinte, qui dispose de Siri, peut vous donner la météo, prendre un rendez-vous, régler votre réveil ou vous donner le titre du morceau diffusé à la radio sur simple demande.


Poster un Commentaire

15 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.