logo-mini
blanc

Le blanc intemporel


Partager

blanc

Le blanc ne lasse jamais. Le blanc est toujours élégant. Son seul défaut est d’être salissant.

En duo avec le noir, le blanc devient graphique ou rétro-chic version Art Déco.

En total look, il se fait zen et minimaliste.

En contraste avec une couleur acidulée ou fruitée, le blanc devient gai et tonique.

Blanc et rose fuchsia dans une chambre ou une terrasse fleurie, blanc et pastels pour une ambiance vintage dans un salon, ou blanc et imprimés jungle pour un look tropical, avec le blanc tout est possible mais attention le blanc aime la qualité, qu’il soit décliné en bois, parquet, tissus de rideaux, coussins ou canapés, le blanc doit être haut de gamme ou ne pas être. Il ne supporte pas les matières synthétiques ou de qualité médiocre.

En peinture murale, on privilégie les finitions mates ou poudrées, et on l’associe à un sol en bois marron foncé et surtout pas noir.

En textile d’ameublement, les canapés blancs sont ravivés par les coussins de couleurs vives et saturées, et la tendance aux tonalités de bleu cobalt ou bleu klein, intense et arty.

Dans un style plus épuré et ethnic chic : le canapé blanc s’habille de coussins berbères et amazighs à motifs géométriques noirs et gris, ou de jetés kilim.

Et surtout on se fait plaisir en puisant dans la large palette de teintes de blanc : du blanc pur, froid et radical au blanc légèrement sablé, plus chaud et chaleureux en passant par l’ivoire élégant et intemporel, le blanc rosé féminin et cosy, ou le blanc vintage aux accents de gris clair, vert d’eau et bleu pastel.

On aime aussi les blanc albâtre et argile, et les tonalités lin ou blanc cérusé.

Les blanc cassé, écru et crème sont moins en vogue, ils restent des classiques. Mais sont détrônés par les blancs aux accents métalliques ou minéraux comme le blanc de zinc, blanc de plomb, blanc d’argent et le très poétique blanc lunaire.

L’important avec les blancs est de jouer l’effet de texture : chaux blanche façon cyclades, murs lambrissés de blanc, parquet massif blanchi, meubles cérusés, textiles tissés, jacquards et tressage, béton ciré ou tadelakt, quelle que soit l’option choisie, l’important est de créer des effets de matières, du relief et des contrastes.

Pour éviter de tomber dans le travers d’une déco trop lisse, trop clinique ou trop ennuyeuse et rigide.

Le blanc s’invente et se réinvente.

 


Poster un Commentaire

trois × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.