logo-mini
Monza

Formule 1 / Circuit Mythique : Monza Italie


Partager

Monza

Financé par l’Automobile Club de Milan et construit en 1922, il fait clairement partie de l’histoire du sport automobile.

Fief des fervents tifosis, cette piste italienne située au nord de Milan est restée la plus rapide du championnat malgré l’ajout progressif de trois chicanes dans les années 70.

Côté chiffres : Monza, c’est le circuit le plus rapide du Championnat avec un record du tour bouclé à 262 km/h de moyenne en 2004 par Juan Pablo Montoya avant d’atteindre 372,6 km/h en vitesse de pointe au cours d’une séance d’essais privés, le 25 août 2005.

Depuis sa dernière modification, le circuit utilisé pour le Grand Prix est long de 5 793 kilomètres pour dix virages, et peut accueillir près de 50 000 visiteurs.

Monza est aussi tristement célèbre pour avoir été le théâtre de nombreux accidents, coûtant ainsi la vie à 52 pilotes et 35 spectateurs.

C’est sur ce tracé que le Champion du monde à titre posthume, Jochen Rindt, perdit la vie, provoquant enfin une prise de responsabilité en matière de sécurité pour ce Grand Prix.

La première chicane est l’exemple parfait des défis que les pilotes doivent affrontés à Monza, car ils y arrivent à la vitesse maximale qu’une F1 peut atteindre, environ 340 km/h.

Autre défis à relever pour les pilotes : le freinage dans l’un des virages les plus étroits de la saison, à cela s’ajoute l’appui le plus faible de tout le calendrier, en clair : la voiture a tendance à glisser quelque peu et met plus de temps à s’arrêter.

Les pièges sont donc nombreux à Monza et il n’est pas difficile de se faire surprendre à pareille vitesse. Le dernier virage du circuit en est un exemple frappant.

Selon Sebastien Vettel trois fois vainqueur en Italie : « L’accélération dans ce virage est une question d’équilibre, si vous faites la moindre erreur, vous glisserez directement hors trajectoire avant même de vous en rendre compte ».

Au-delà de l’adrénaline en piste, l’ambiance a quelque chose d’unique sur le circuit de Monza.

Le public se masse aux abords du tracé et grimpe sur les arbres, les panneaux publicitaires et tout ce qui lui permettra d’avoir une meilleure visibilité.

« Ce que j’ai toujours adoré lorsqu’on court à Monza, ce sont les fans, confie Lewis Hamilton. Ils sont juste tellement passionnés de sports moteurs et l’ambiance autour du circuit est tout simplement incroyable, et c’est encore plus fou sur le podium !« 


Poster un Commentaire

5 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.