logo-mini
Barcelona

Diamond, Barcelona ou RAR : des créations intemporelles


Partager

Barcelona

Ils sont cultes car ils ne vieillissent pas. Intemporels, toujours actuels, ils sont édités et réédités sans prendre une ride.

Jamais dépassés, jamais ennuyeux, souvent copiés mais pas égalés, leurs versions originales sont très recherchées.

À commencer par le fauteuil Barcelona, une création fonctionnaliste de style Bauhaus, signée par l’architecte Mies Van Der Rohe en 1929 pour le pavillon allemand de l’exposition universelle de Barcelone.

Cui noir ou blanc, assise et dossier capitonné en carrés, et piétements acier en forme de x, le fauteuil Barcelona se décline aujourd’hui en canapés et repose-pieds.

Dans un tout autre style, mais culte aussi, le fauteuil à bascule RAR, dessiné en 1948 par les américains Charles et Ray Eames.

Son histoire est intéressante. Charles Eames travaillait comme ingénieur pour l’armée américaine en pleine seconde guerre mondiale.

C’est là qu’il a l’idée d’employer la résine de polyester renforcée de fibre de verre pour produire des meubles.

Cette matière n’était alors utilisée que dans l’aéronautique.

Mais notre coup de cœur va au fauteuil Diamond du sculpteur et designer italien Harry Bertoia.

Une création de 1952 mais qu’on dirait inventée aujourd’hui.

Ajouré et aérien, il est travaillé en fil d’acier soudé point par point sur un piétement en tiges très fines.

À l’arrivée un fauteuil comme une dentelle métallique, en forme de losange, ce qui évoque les facettes d’un diamant.

Esthétique c’est aussi l’un des fauteuils les plus légers de l’histoire du design moderne.

Le modèle Diamond fut un tel succès et un bestseller, qu’il a permis à son créateur, l’italien Harry Bertoia de se consacrer entièrement à la sculpture sans plus se soucier de problèmes matériels et financiers.


Poster un Commentaire

trois × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.