logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 31 janvier 2017


Partager

santé

Vague de froid : les femmes enceintes prises en charge dans des régions enclavées

On vous en fait l’écho régulièrement,  la vague de froid complique le quotidien des populations des zones les plus enclavées, aussi la solidarité s’organise pour leur venir en aide. Cette fois-ci, des opérations d’évacuation ont eu lieu pour permettre à des femmes enceintes d’accoucher dans de meilleures conditions. 30 femmes enceintes ont été orientées dernièrement vers différents centres hospitaliers de la région Draa-Tafilalet, la plupart 12, ont été enregistrées dans la province de Zagora,  10 à Midelt et 8 à Errachidia.

 

///////////////////

Maroc –Sénégal : collaboration dans le domaine de la santé

Effectivement les frontières sont faites pour être franchies, surtout quand c’est pour la bonne cause.  Des malades du cancer devant subir une radiothérapie vont être référés au Maroc, en attendant l’acquisition et l’installation de trois appareils déjà commandés et qui doivent être livrés dans les meilleurs délais, c’est ce qu’a assuré la ministre sénégalaise de la Santé, hier à Dakar. Elle a précisé que les trois dossiers de malades nécessitant une évacuation sont déjà identifiés et sont déjà acheminés au Maroc, afin qu’ils puissent bénéficier de meilleurs soins en « attendant que les appareils au Sénégal soient réparés » pour une reprise des soins nécessaires dans le pays d’origine. La ministre a également ajouté que le processus était encadré par une commission d’éligibilité composée notamment  de cancérologues et de représentants d’associations de malades .

 

///////////////////

Le tabagisme absorbe environ 6% des dépenses de santé mondiale

Le tabagisme coûte cher, notamment dans les pays en développement: il absorbe environ 6% des dépenses mondiales consacrées à la santé,  ainsi que 2% du produit intérieur brut global,  c’est ce que met en lumière une étude publiée dans la revue Tobacco Control. Elle montre qu’en 2012, le coût total du tabagisme s’élevait à près d’un milliard et demi de dollars dans le monde, dont 40% à la charge des pays en développement. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont collecté des données dans 152 pays, représentant 97% de l’ensemble des fumeurs de la planète. Autre chiffre assez stupéfiant : en 2012, le tabagisme a été à l’origine d’un peu plus de 2 millions de décès chez des adultes âgés de 30 à 69 ans dans le monde, soit environ 12% de l’ensemble des décès survenus dans cette tranche d’âge, selon cette étude. Autre donnée : le quart du coût économique total du tabagisme (près d’1,5 milliard de dollars) est assumé par quatre pays: Chine, Inde, Brésil et Russie.  À noter que dans ces travaux, les chercheurs n’ont pas inclus dans leurs calculs les dommages liés au tabagisme passif, responsable d’environ 6 millions de morts chaque année.

 

///////////////////

Et en parlant tabagisme, en France, plusieurs marques de cigarettes vont devoir changer de nom

Le gouvernement français continu sa lutte contre le tabagisme en interdisant à la vente plusieurs marques connues de cigarettes jugées trop attractives, avec des noms trop positifs qui inciteraient à fumer,  notamment chez les plus jeunes. Cette nouvelle mesure résulte de l’application en droit français de la nouvelle directive tabac européenne, qui juge qu’il ne faut pas « encourager la consommation de tabac avec des noms trop attractifs, trop évocateurs d’images positives ». Les marques concernées par cette interdiction auront un an pour changer de nom. Par ailleurs,  toujours dans l’optique de faire baisser le nombre de fumeurs dans l’hexagone, une nouvelle hausse du prix du tabac devrait prochainement être publiée au Journal officiel, elle devrait être de 20 centimes par paquet de cigarettes,  d’environ 1 euro 60 pour le tabac à rouler.

 

///////////////////

Une technologie prometteuse pour les victimes d’infarctus

C’est une première mondiale sur l’homme qui est porteuse d’espoir notamment pour les personnes ayant été victimes d’un infarctus : cinq patients ont pu bénéficier d’injections obtenues grâce à des cellules-souches sanguines, ce qui favorise la régénération fonctionnelle du muscle cardiaque.  Le but, c’est de régénérer un cœur lésé après un infarctus du myocarde à base de cellules-souches « adultes » obtenues à partir d’un simple prélèvement sanguin. Puis par un processus de multiplication cellulaire in vitro, il est possible de produire de façon standardisée et industrielle des greffons de cellules-souches sanguines à visée cardiaque. Cela va permettre de refaire le tissu cardiaque et les vaisseaux sanguins. En clair, ça peut éviter une greffe d’organe et cette intervention est moins lourde pour le patient. En tout cas, cette nouvelle marque le coup d’envoi du recrutement de 44 patients français et britanniques éligibles à l’essai clinique qui se poursuivront en France mais aussi au Royaume-Uni.


Poster un Commentaire

huit − 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.