logo-mini
sciences

Actualité sciences et santé du 18 janvier 2017


Partager

sciences

Dépistage du cancer du sein de la Fondation Lalla Salma : près d’un million de Marocaines dépistées

C’est l’heure du bilan pour la récente campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein année qui a eu lieu du 22 novembre au 16 décembre dernier. Objectif atteint. Près d’un million de femmes ont été dépistées, pour être précise : 958 621 femmes âgées entre 40 et 69 ans ont réalisé le dépistage dans les structures publiques. C’est deux fois plus que l’année précédente où 500 000 femmes avaient été mobilisées.

Cette fois-ci, en l’espace de 4 semaines, environ 10% de cas attendus de cancer du sein ont été diagnostiqués. Un succès donc pour cette campagne initiée par la Fondation Lalla Salma, qui est dû aussi bien sûr à la forte mobilisation du personnel médical et paramédical de toutes les structures concernées à travers tout le territoire.

 

///////////////////

Aux États-Unis. 500 millions de dollars au fonds vert de l’ONU

Après un demi-milliard déjà versé il y a un an, l’administration sortante du président Barack Obama a annoncé, hier, une contribution d’un nouveau demi-milliard de dollars au fonds vert de l’ONU pour le climat, sur un engagement total de trois milliards. L’accord de Paris sur le climat de la fin 2015 a été l’une des réussites du président Obama,  mais à quelques jours de l’entrée en fonction de Donald Trump, beaucoup s’interrogent car le républicain s’est montré particulièrement sceptique sur la lutte internationale contre le réchauffement. Rappelez-vous, il avait promis durant sa campagne de faire sortir Washington de l’accord sur le climat, avant d’être plus nuancé une fois élu en se déclarant « ouvert sur cette question« .

 

///////////////////

Des laboratoires pharmaceutiques s’unissent pour lutter contre les maladies non transmissibles

Ils sont une vingtaine à avoir annoncé, aujourd’hui, à Davos une coordination de leurs actions de prévention et de traitement des maladies non transmissibles – comme le cancer ou les maladies cardiovasculaires – dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les maladies non transmissibles sont responsables chaque année de la mort de 38 millions de personnes et près de 75% de ces décès, souvent prématurés, ont lieu dans des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, selon l’OMS. Ces groupes pharmaceutiques, parmi lesquels figurent les suisses Novartis et Roche, les américains Pfizer, Merck and Co ou encore le français Sanofi, vont par ailleurs allouer une enveloppe de 50 millions de dollars à la Banque mondiale et l’Union internationale contre le cancer, partenaires de cette initiative. Dans ce programme, des experts indépendants de l’Université de Boston vont apporter leur soutien, notamment pour mesurer l’efficacité des programmes existants des laboratoires en la matière, en vue de les améliorer. À terme, l’objectif est d’atteindre l’objectif des Nations Unies de réduire d’un tiers d’ici 2030 le nombre de décès prématurés dans le monde liées aux maladies non transmissibles.

 

///////////////////

Et une autre annonce à Davos,  cette fois concernant l’hydrogène, comme énergie verte

En marge du forum économique mondial, treize grands groupes industriels européens et asiatiques, actifs dans des domaines liés de près ou de loin à l’énergie, ont annoncé unir leurs efforts pour faire progresser et promouvoir l’hydrogène comme source d’énergie, avec en ligne de mire la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Concrètement, les groupes vont partager leurs données, leurs recherches, chercher des solutions pour rendre l’hydrogène profitable ou encore travailler sur des standards internationaux avec comme objectif la généralisation de l’utilisation de cette énergie qui n’émet pas de CO2 quand on la consomme. Ils vont aussi tenter de convaincre sur les pouvoirs publics de soutenir cette solution, un élément absolument indispensable.

 

 

///////////////////

Un nouveau tremblement de terre en Italie.

Trois fortes secousses de magnitude supérieur à 5 ont frappé aujourd’hui le centre de l’Italie, dans une zone actuellement sous la neige. Elles sont même été ressenties jusqu’à Rome. L’épicentre était situé à 111 km au Nord-est de Rome et à 36 km au nord de l’Aquila, une région durement frappée par un violent séisme en 2009. Aucun dégât n’a été signalé dans l’immédiat.


Poster un Commentaire

quinze + sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.