logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 18 avril 2017


Partager

santé

Le Maroc ambitionne d’éradiquer l’épidémie des hépatites virales C  d’ici 2030

Une ambition affichée à travers le nouveau plan national de lutte contre les HVC, développé récemment par le Ministère de la Santé, c’est ce qu’a indiqué, hier à Casablanca, le directeur de la Direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, au Ministère de la Santé, Abderrahman Maâroufi, dans le cadre de la première rencontre « Menafrique-Santé ».

Il a fait valoir que « ce plan vise à éliminer l’HVC en tant que problème de santé public conformément aux orientations et objectifs du développement durable », précisant que le Ministère de la Santé s’apprêter à lancer ce plan au niveau des différentes structures du Royaume. Ce plan s’appuie sur cinq axes principaux, dont le dépistage actif de l’HVC auprès des populations les plus exposées à cette maladie, la prise en charge des personnes dépistées, la prévention de la transmission de la maladie, le développement d’un système d’information et de surveillance, et la mise en œuvre du plan au niveau national ainsi que la mise en place d’un comité national de coordination et de gouvernance de ce plan stratégique.

La nouvelle stratégie prévoit une prise en charge et un traitement à faible coût des personnes atteintes grâce à la généralisation du RAMED et à la mise sur le marché de médicaments génériques, notamment le Sofosbuvir.

 

///////////////////

Les laboratoires marocains couvrent 65% des besoins en médicaments au niveau national

Un chiffre révélé par le Ministre de la Santé en personne, Houcine Louardi, toujours lors de la première rencontre Menafrique-Santé. Il a aussi ajouté que le Maroc dispose de 48 unités de fabrication de médicaments. En ce qui concerne l’expérience marocaine en matière de traitement de l’Hépatite C, le ministre a rappelé que le Royaume a mis en place trois priorités pour contrer cette maladie et qui sont liées à la proximité, l’accompagnement et l’accès aux soins. Il a dans ce sillage précisé que le Maroc peut éradiquer cette maladie à l’horizon 2025, vu l’efficacité des programmes tracés.

Sur les relations qui lient le Maroc aux autres pays africains, le ministre a rappelé que le Maroc est entièrement disposé à partager son expérience avec les pays africains dans le cadre d’une relation gagnant-gagnant. Pour mémoire, l’Afrique c’est un milliard d’habitants, soit près de 15% de la population mondiale qui ne consomme pourtant que 2,3% du marché mondial en médicaments.

 

///////////////////

En France. Les internes en médecine appelés à une grève illimitée

Le principal syndicat d’internes en médecine, l’Isni, appelle à une grève illimitée dès aujourd’hui pour dénoncer la réforme des études médicales. L’Isni réclame notamment l’allongement du temps de formation pour certaines spécialités. Plusieurs syndicats de médecins soutiennent le mouvement. Tous protestent contre la réforme du troisième cycle des études médicales (c’est-à-dire de l’internat), censées entrer en vigueur en novembre.

Les internes contestent à la fois le contenu et la méthode de cette réforme, en préparation depuis des années. Ils craignent une réforme « low cost », avec la réduction de la durée de formation « poussée » par des échéances électorales. Pour le président de l’Intersyndical des internes en médecine, « il faut adapter la formation aux professionnels de santé qui sont sur le terrain et ne pas écouter forcément uniquement les ministères, qui ne sont pas sur le terrain ». Un rassemblement est prévu à Paris cet après-midi, mais aussi dans d’autres villes de Province.

 

///////////////////

Conférence sur le danger des débris spatiaux pour les satellites en Allemagne

Les débris spatiaux sont devenus la première cause de mortalité des satellites. C’est face à ce constat inquiétant que se tient dès aujourd’hui et jusqu’à lundi, la 7ème conférence européenne sur les débris spatiaux à Darmstadt, en Allemagne. L’occasion de rassembler pendant 4 jours au centre des opérations spatiales de l’agence spatiale européenne des ingénieurs, industriels, opérateurs spatiaux et décideurs politiques.

Aujourd’hui, on chiffre à plus de 750 000 le nombre d’objets de plus d’un centimètre qui tournent en orbite autour de la Terre. Or le télescopage de ces objets peut avoir des conséquences importantes pour les satellites, car à 40 000 km/h, l’énergie libérée par une collision équivaut à l’explosion d’une grenade. Des explosions qui peuvent endommager définitivement ces engins.

 

///////////////////

Un  astéroïde géant va frôler la Terre aujourd’hui

Même si l’astéroïde baptisé 2014 JO25 a été qualifié de « potentiellement dangereux » par la NASA, ce n’est pas pour tout de suite. Le caillou de 650 mètres ne fera que « frôler » la Terre… il passera à près de 2 millions de kilomètres de notre planète, soit près de 4,5 fois la distance Terre-Lune : il sera 23h23, heure française, lorsque l’astéroïde passera au plus près de nous. L’Agence spatiale américaine assure qu’il « volera en toute sécurité ». Donc pas de quoi affoler les foules. Et s’il ne représente pas un danger immédiat pour la Terre, il s’avère être une aubaine pour les astronomes.


Poster un Commentaire

1 + 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.