logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 10 juin 2016


Partager

santé

Journée mondiale de l’Océan : les experts déplorent une méconnaissance des fonds marins

Cette journée mondiale, c’était mercredi. Et à cette occasion, plusieurs experts internationaux ont regretté que le relief des fonds marins, contrairement au sol lunaire, reste très peu connu.

Actuellement, moins de 10% du relief des fonds marins, au-delà de 200 mètres de profondeur, est connu, selon l’Organisation hydrographique internationale, alors que près des 2/3 des terres de la planète sont couvertes d’eau.

Selon une étude américaine parue dans la revue International hydrographic review, il serait pourtant possible de cartographier l’ensemble des fonds marins, au-delà de 500 mètres de profondeur, au moyen d’un seul navire exploité pendant 200 ans. « Avec 40 navires, cela prendrait 5 ans! » s’enthousiasme Walter Smith, géophysicien à l’Agence américaine océanique et atmosphérique. Il  estime le coût d’une telle opération à 2 ou 3 milliards de dollars.

Une meilleure connaissance des fonds marins permettrait notamment d’en savoir davantage sur les ressources marines disponibles dans l’optique de leur exploitation et/ou de leur préservation. Sur l’origine des glissements de terrain sous-marins et le déferlement de vagues à la côte occasionnées par des tsunamis et des ouragans.

 

///////////////////

Découverte de l’ancêtre probable de l’homme de Florès

De petits hominidés qui vivaient il y a 700.000 ans étaient probablement les ancêtres de l’énigmatique homme de Florès, qui vivait sur l’île indonésienne de Liang Bua, ont annoncé des archéologues.

2 études publiées dans la revue britannique Nature devraient mettre fin à certaines controverses vieilles de plus de dix ans autour des origines de l’homme de Florès, surnommé le « hobbit » en raison de sa petite taille.

« Ces étranges hominidés étaient donc déjà présents sur l’île il y a 700.000 ans », explique Yousuke Kaifu du Musée national de la nature et des sciences d’Ibaraki au Japon. Cette découverte laisse ainsi penser que l’Homo flore-siensis est une espèce extrêmement ancienne qui a acquis sa petite taille très tôt, sans doute peu de temps après son arrivée sur l’île il y a environ un million d’années.

Les 1ers hommes de Florès découverts auraient vécu il y a 50.000 ans. Ils ont été mis au jour en septembre 2003 dans une grotte de Liang Bua. D’une taille d’environ 1m pour 25 kg, ils étaient dotés d’une tête anormalement petite par rapport à leurs corps, abritant un cerveau d’une taille similaire à celui d’un chimpanzé.

Depuis cette découverte, les scientifiques tentent d’expliquer d’où pourrait venir cet hominidé, pourquoi il est si petit et pourquoi on ne le retrouve que sur cette île.

Et les hypothèses, ne manquent pas.

Pour certains, l’homme de Florès serait un descendant de petits Homo habilis ou de petits australopithèques venus d’Afrique. Pour d’autres, ce serait un homo sapiens malade, atteint de microcéphalie ou de trisomie. Enfin selon une 3ème théorie, il s’agirait d’un Homo erectus qui aurait progressivement rapetissé pour adapter ses besoins à des ressources peu abondantes.

Cette dernière découverte marquerait ainsi la fin des spéculations et penche en faveur de la théorie d’un Homo erectus nain, ancêtre de l’homme moderne. Même si cette hypothèse doit encore être confirmée.

Les restes découverts représentent néanmoins des preuves supplémentaires d’un nanisme insulaire marqué. L’homme de Florès pourrait donc bien être un pur produit de l’évolution locale, qui se serait adapté à l’environnement de l’île où les ressources alimentaires étaient rares.

 

///////////////////

Internet : le trafic mondial va quasiment tripler entre 2015 et 2020

Et le monde comptera rien que cette année plus d’un milliard d’internautes de plus, estime le spécialiste américain des réseaux Cisco dans ses prévisions annuelles publiées mercredi.

Le nombre d’utilisateurs d’internet passera de 3 milliards en 2015 à 4,2 milliards en 2016, selon cette dernière édition du Visual Networking Index.

Le trafic mondial devrait ainsi tripler dans la zone Asie-Pacifique entre 2015 et 2020, doubler en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, tripler en Europe centrale et sera multiplié par 6 en Afrique/Moyen-Orient.

Les vidéos sur internet vont représenter selon Cisco 79% du trafic internet mondial d’ici 2020, contre 63% en 2015, avec 3 milliards de minutes – l’équivalent de 5 millions d’années – de vidéo partagées tous les mois.

Le trafic généré par la vidéosurveillance a quasiment doublé l’an dernier. Il va être multiplié par 10 d’ici à 2020, tandis que celui engendré par les applications de réalité virtuelle a quadruplé l’an dernier et va être multiplié par 61 d’ici à 2020.

En 2020 toujours, les Smartphones vont générer 20% du trafic internet mondial – contre 8% en 2015 –, dépassant les ordinateurs. Le reste venant des tablettes, télévisions et autres objets connectés.

Les connexions sans fil vont quant à elles représenter les 2/3 du trafic en 2020, contre 48% en 2015.


Poster un Commentaire

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.