logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 09 mai 2016


Partager

santé

Les erreurs médicales seraient la 3ème cause de décès aux États-Unis

Elles seraient responsables de 250 000 décès par an aux États-Unis. C’est en tout cas ce qu’indiquent 2 chercheurs de l’université Johns-Hopkins de Baltimore, dans le British Medical Journal.

Ils affirment que les erreurs médicales sont la 3ème cause de mortalité aux États-Unis, après les maladies cardiovasculaires et le cancer. Ils expliquent je cite que « les gens meurent d’erreurs de diagnostic, de surdoses de médicaments, de soins fragmentés, de problèmes de communication ou de complications évitables ».

Pour parvenir à leur estimation, les deux chercheurs ont utilisé des études publiées entre 1999 et aujourd’hui. Ils ont extrapolé les résultats à la lumière des hospitalisations déclarées sur l’année 2013. Mais le chiffre qui en ressort – 251 454 décès annuels – est probablement sous-estimé selon eux. Car il ne tient compte que des patients morts à l’hôpital.

 

///////////////////

Direction de l’OMS : la France présente un candidat

Il s’agit de Philippe Douste-Blazy. Il briguera ainsi le poste de directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, dont l’élection aura lieu en mai 2017, lors de l’Assemblée mondiale de la santé.

L’annonce a été faite par l’intéressé dans une interview parue hier dans le Journal du Dimanche. Elle n’a rien d’une surprise, le médecin et ancien ministre de la santé faisant campagne en ce sens depuis un an.

Philippe Douste-Blazy est actuellement à la tête d’Unitaid. Une structure de financements innovants des médicaments, lancée en 2006. Il fait ainsi valoir son expérience de presque dix ans à la tête de cette organisation dépendant de l’ONU et de l’OMS, et chargée de faire baisser les prix des médicaments. « À Unitaid, nous avons réussi à faire baisser de 80 % le prix des traitements contre le sida pour les enfants, et de 60 % le prix de ceux contre la tuberculose et le paludisme » explique-t-il.

L’organisation Unitaid tire ses fonds d’une taxe d’un euro sur les billets d’avion. En presque dix ans, 2,5 milliards d’euros auraient ainsi été récoltés.

 

///////////////////

Sida : il manque 23 milliards d’euros pour éradiquer le virus, selon l’OMS

Un rapport des Nations Unies estime que si 23 milliards d’euros ne sont pas investis dans la lutte contre le VIH, les objectifs d’éradication à l’horizon 2030 ne seront pas remplis.

« Si nous acceptons le statu quo et en restons là, l’épidémie reprendra de plus belle dans plusieurs pays à revenu faible ou intermédiaire. Les investissements considérables que nous avons engagés et le plus grand mouvement que l’humanité ait connu pour défendre le droit à la santé auront été vains » prévient le secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon.

L’épidémie a déjà fait plus de 34 millions de victimes dans le monde. Malgré les progrès des traitements antirétroviraux, plus d’un million de personnes sont encore décédées du sida en 2014. Depuis l’apogée de l’épidémie en 2004, les décès liés au virus ont diminué de 42 % dans le monde, et l’espérance de vie des personnes infectées a considérablement augmenté, pour se rapprocher de celle des personnes saines, dans les pays aux revenus élevés.

Dans les pays aux revenus plus faibles, la prise en charge s’est considérablement améliorée, mais l’ONU estime que 22 millions de personnes séropositives n’auraient toujours pas accès aux traitements, et la moitié des porteurs du virus ne connaîtraient pas leur statut sérologique.


Poster un Commentaire

4 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.