logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 05 avril 2016


Partager

santé

Le Maroc compte plus de 2 millions de diabétiques

Environ 2 millions de Marocains âgés de plus de 20 ans sont diabétiques. Et d’après le ministre de la Santé, la moitié d’entre eux ignorent être atteints de cette maladie.

El HoussaineLouardi s’est exprimé hier sur cette question. C’était à l’occasion d’une réunion de la Commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. Réunion marquée par le coup d’envoi d’une campagne nationale de sensibilisation à cette problématique du diabète.

Cette campagne se poursuivra du 7 avril courant au 7 mai prochain, pour un coût de 3 millions de dirhams (MDH) et au profit de 500 mille personnes qui bénéficieront de dépistage à partir du mois d’avril jusqu’à fin juin.

Le ministre a par ailleurs indiqué que le Plan d’action national de prévention et de prise en charge du diabète 2012-2016, vise généralement à réduire les complications et les décès résultant de cette maladie.

D’après le ministre, 625 mille personnes reçoivent des traitements pour le diabète dans des centres de santé, dont 15.000 enfants atteints de diabète type 1.

 

 

1ers cas de malades du virus Zika détectés au Vietnam

Deux Vietnamiennes ont été infectées par le virus Zika, premiers cas recensés dans ce pays d’Asie du Sud-Est, a annoncé le ministère de la Santé mardi.

La première patiente est une femme de 64 ans habitante de la ville balnéaire de NhaTrang (centre). Elle a été admise dans un hôpital local après avoir eu de la fièvre, des maux de tête et une éruption cutanée sur ses jambes, selon un communiqué.

« Elle a été testée positive au virus Zika le 31 mars par l’Institut Pasteur de NhaTrang » et les résultats ont été ensuite confirmés par d’autres tests.

La seconde patiente est une femme de 33 ans résidant à Ho Chi Minh-Ville. Selon les médias officiels, elle est enceinte de huit semaines. Elle a été testée positive jeudi dernier.

Leur état de santé est stable et le ministère n’a pas détecté d’autres cas chez leurs proches.

 

 

Le choléra sévit toujours en Tanzanie

Depuis le mois d’août 2015, le choléra a fait 320 morts en Tanzanie, a annoncé hier la ministre tanzanienne de la Santé. A cet égard, elle a exprimé son inquiétude sur le nombre croissant des cas de choléra, affirmant que cette épidémie est la plus grave depuis 1978.

« En tant que gouvernement, nous avons sensibilisé le public sur les moyens contre l’épidémie, mais les développements ne sont pas encourageants », a-t-elle indiqué.

Les pluies contribuent à la propagation de cette maladie d’origine hydrique, du fait que l’eau potable et les installations sanitaires restent rares dans de nombreuses régions.

Sur les 25 régions administratives, 23 ont enregistré des cas de choléra. Entre janvier et mars de l’année en cours, 624 nouveaux cas ont été rapportés.

 

 

Les nanotechnologies : une piste pour lutter contre le cancer du sein

Des chercheurs sino-américains ont testé un procédé permettant à des nanoparticules d’entrer à l’intérieur de la cellule cancéreuse pour y libérer le médicament directement dans le noyau cellulaire. Une piste prometteuse, selon les chercheurs.

Cette nouvelle thérapie à base de nanotechnologies aurait permis de guérir des souris atteintes de cancer du sein au stade terminal, selon une étude publiée dans Nature Biotechnology.

Les chercheurs ont utilisé la molécule médicamenteuse standard de la chimiothérapie, la doxoru-bicine, mais couplée à un transporteur en silicium sous forme nanométrique. Ils ont injecté la nouvelle forme médicamenteuse à des souris atteintes de cancer du sein dont des métastases s’étaient développées au niveau des poumons. Résultats : la moitié d’entre-elles n’avaient plus aucune trace de cancer encore huit mois après le traitement, ce qui équivaut à 24 ans chez l’homme, selon les scientifiques.

L’étude pourrait être un point crucial dans le traitement du cancer au stade terminal. Les scientifiques prévoient d’obtenir l’approbation de la FDA – la Food and Drug Administration – et de commencer les essais cliniques chez l’homme dès 2017.


Poster un Commentaire

dix-huit − 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.