logo-mini

Actualité sciences et santé du 21 octobre 2015


Partager

Service sanitaire national : le gouvernement appelle à faire prévaloir l’intérêt général

Le gouvernement a exhorté hier l’ensemble des parties concernées par la question du service national sanitaire, à contribuer de manière constructive et responsable, afin de permettre le déroulement normal de l’année universitaire dans les facultés de médecine.

Le gouvernement les appelle à faire prévaloir le sens de la responsabilité et de l’intérêt général. Il exprime son « entière disposition à poursuivre un dialogue responsable et productif, avec le souci de garantir les droits et devoirs aussi bien des citoyens que du corps médical ». Fin de citation.

Dans ce cadre le gouvernement affirme, qu’il assume pleinement sa responsabilité pour assurer la sécurité et la protection aux étudiants désireux de reprendre leurs études.

 

///////////////////

L’ostéoporose touche 30% de Marocains

Cette maladie fragilisante de l’os touche une femme sur trois à partir de 50 ans et une femme sur deux à partir de 70 ans. Un constat inquiétant qui a poussé la société marocaine de rhumatologie à tirer la sonnette d’alarme sur cette maladie. C’était hier à l’occasion de la Journée mondiale de l’ostéoporose.

Caractérisée par une diminution de la masse osseuse et des perturbations de la microarchitecture du tissu osseux, l’ostéoporose entraîne une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fractures. Les personnes atteintes rencontrent des difficultés pour marcher et se trouvent contraintes de s’appuyer sur une canne ou de faire appel à un proche.

Cette maladie aux conséquences graves, touche 30 % des femmes et 8% des hommes de plus de 50 ans, selon des études réalisées par une équipe scientifique de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat.

Les résultats de ces études montrent que 25% des femmes et 14% des hommes en bonne santé apparente, ont des fractures vertébrales asymptomatiques secondaires à l’ostéoporose.

Les principaux facteurs de risque de cette maladie dans la population marocaine sont l’avancement dans l’âge, le faible poids, l’ancienneté de la ménopause, le faible niveau d’éducation, le tabac et les grossesses multiples.

 

///////////////////

Alzheimer : la découverte de mycoses relance la piste infectieuse

Des infections provoquées par des champignons microscopiques, pourraient être impliquées dans la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs espagnols. Une théorie qui relance l’hypothèse d’une piste infectieuse dans cette maladie neurodégénérative contre laquelle il n’existe toujours pas de traitement.

Les chercheurs ont comparé des tissus cérébraux prélevés post mortem sur 11 personnes atteintes d’Alzheimer et sur 10 personnes ne présentant pas la maladie. Ils ont ainsi découvert des structures signant la présence de différents types de champignons chez tous les malades d’Alzheimer sans exception, mais pas chez les non malades.

Ils précisent avoir détecté ces traces dans différentes parties du cerveau des malades, y compris dans les vaisseaux sanguins, ce qui pourrait expliquer les pathologies vasculaires souvent observées chez les malades d’Alzheimer.

« Il n’existe pas de preuve concluante, mais si la réponse était oui, Alzheimer pourrait être ciblée par des traitements antifongiques », explique l’équipe de chercheurs espagnols dans leur étude. Une étude publiée jeudi dernier dans la revue Scientific Reports.

 

///////////////////

Le cœur vieillit différemment chez les hommes et les femmes

Après avoir suivi pendant 10 ans près de 3000 personnes, une étude américaine juge que le cœur des hommes et des femmes vieillit différemment. Par exemple, les chercheurs ont constaté que le poids du ventricule gauche s’est accru de 8 grammes en moyenne chez les hommes tandis qu’il a diminué de 1,6 gramme chez les femmes.

Mais la principale découverte a été la mise à jour de différences dans l’apparition de l’insuffisance cardiaque chez l’homme et la femme. Chez les deux sexes, le ventricule gauche, qui se remplit de sang oxygéné avant de le repousser vers le corps, se rapetisse avec l’âge. De ce fait, il y a moins de sang oxygéné entrant dans le cœur et qui est renvoyé dans l’organisme. Et bien chez les hommes, l’étude révèle que le muscle entourant cette cavité grandit et s’épaissit en vieillissant tandis que pour les femmes il a tendance à se réduire. Sachant qu’un épaississement de ce muscle et une réduction du volume du ventricule gauche accroissent le risque de défaillance cardiaque.

Ces résultats suggèrent que les différentes formes de défaillance cardiaques chez les deux sexes pourraient avoir des origines différentes et ainsi bénéficier de traitements plus ciblés.


Poster un Commentaire

quatre × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.