logo-mini

Actualité sciences et santé du 21 janvier 2016


Partager

Nouveau cas d’Ebola en Sierra Leone

Le ministère sierra-léonais de la Santé a confirmé hier l’apparition d’un nouveau cas de fièvre Ebola ; le 2ème en moins d’une semaine. La patiente âgée de 38 ans fait partie de l’entourage d’une autre malade décédée le 12 janvier, a précisé un porte-parole du ministère.

Dans le même temps, les autorités ont annoncé le lancement d’une vaccination des personnes placées en quarantaine. Elle a débuté mardi dans les localités du nord du pays où la première victime décédée, une étudiante de 22 ans, s’était rendue avant de mourir.

Le produit utilisé est le VSV-EBOV. Il a déjà été testé en Guinée, ainsi qu’en Sierra Leone en septembre dernier dans une ville du nord du pays. D’après les spécialistes, ce vaccin est le premier à s’être révélé efficace.

L’opération durera « jusqu’à ce que toutes les personnes susceptibles d’avoir été en contact avec le cas confirmé soient vaccinées dans les différentes zones concernées » a précisé le responsable des services médicaux sierra-léonais.

 

///////////////////

2015, année la plus chaude de l’histoire moderne

L’année 2015 restera dans les annales climatiques comme étant l’année la plus chaude sur la planète depuis le début des relevés de températures à la fin du XIXème siècle, a annoncé hier l’Agence américaine océanique et atmosphérique, la NOAA.

Sur les 12 mois de l’année 2015, dix ont battu des records de températures individuelles, et en guise de point final, le mois de décembre a également été le plus chaud jamais enregistré depuis 136 ans.

Pour l’ensemble de 2015, la température moyenne sur les terres et les océans s’est située 0,90 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXème siècle, soit la plus élevée dans les annales qui remontent à 1880. Le précédent record, établi en 2014, a été battu de 0,16°C.

Il s’agit de la plus grande marge pour un record annuel par rapport à la précédente marque de référence. C’est aussi la quatrième fois qu’un record de température globale est battu depuis le début de ce siècle.

 

///////////////////

Une 9éme planète peut-être découverte dans notre système solaire

Des chercheurs américains de l’Institut de technologie de Californie ont découvert des indications selon lesquelles une 9ème planète existerait dans notre système solaire. Jusqu’à présent, la découverte en question n’a pas été observée directement.

Cette 9ème planète aurait une masse d’environ dix fois celle de la Terre et serait sur une orbite vingt fois plus éloignée que celle de Neptune, qui évolue autour du soleil à une distance moyenne de 4,5 milliards de kilomètres.

En fait cette planète, si elle existe bel et bien, effectuerait une orbite complète autour du soleil dans un temps compris entre 10 000 et 20 000 ans, précisent les chercheurs. Ces derniers ont fait cette découverte par le biais de modèles mathématiques et de simulations par ordinateur. Leur étude a été rendue publique hier dans l’Astronomical Journal.


Poster un Commentaire

onze + dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.