logo-mini

Actualité sciences et santé du 14 janvier 2016


Partager

Lancement officiel de l’AMO pour les étudiants

C’était hier à Rabat, lors d’une rencontre à laquelle le Chef du gouvernement et les ministres de la Santé, de l’Enseignement supérieur et celui de l’Éducation nationale ont participé.

Sont concernés par ce régime, les étudiants marocains comme étrangers issus de l’enseignement privé et public ainsi que de la formation professionnelle.

Quelque 288.000 étudiants devraient ainsi bénéficier d’une couverture médicale durant l’année universitaire 2015/2016. Une enveloppe budgétaire de 110 millions de DH a été dégagée en ce sens. Il faut toutefois souligner que le traitement est différent pour les étudiants du privé, puisqu’ils devront payer une cotisation annuelle de 400 DH pour bénéficier de cette couverture médicale.

Les frais de soins seront remboursés à hauteur de 70% pour les médicaments et 100% pour les affections lourdes et coûteuses. Le taux de prise en charge varie, lui, entre 90% dans le cas d’une hospitalisation dans le secteur privé et 100% si on opte pour les établissements de soins publics.

Plus de 37 000 demandes d’affiliation ont été déposées à ce jour, même si le mécanisme n’est pas encore tout à fait opérationnel.

 

///////////////////

Un hors-série du magazine Sciences et Avenir intitulé  » Dieu et la science  » interdit de vente au Maroc

En kiosque depuis décembre 2015, le numéro a été censuré par le ministère de la communication marocain. Deux miniatures en pages 30 et 31 sont à l’origine de cette décision de censure. Selon le ministère de la Communication, ces images portent atteinte au Prophète et ont une connotation négative.

Ces 2 représentations remontent au 16ème siècle. Elles ont été réalisées par le célèbre calligraphe Lutfi Abdullah, après une commande du sultan ottoman Mourad III. Ce dernier souhaitait illustrer une célèbre «  Biographie du prophète Mohammed « , écrite en arabe 3 siècles auparavant.

La rédaction de Sciences et Avenir s’est bien évidemment élevée contre cette décision. D’autant que ce Hors Série a été édité avec la collaboration de scientifiques, de philosophes et de religieux. Tous étaient intervenus lors d’un colloque également titré  » Dieu et la science « , et organisé par Sciences et Avenir début 2015.

Le magazine estime que ce genre de censure est d’autant plus inappropriée que la période actuelle réclame plus que jamais une compréhension approfondie de la science, des cultures et des croyances, favorisant une réelle ouverture au monde. De surcroît, elle prive je cite « de nombreux lecteurs des réflexions qui contribuent à construire des repères ».

 

///////////////////

Un morceau de météorite plus vieux que la Terre a été trouvé en Australie

C’est un géologue de l’université de Curtin, Phil Bland qui a réalisé cette découverte dans le désert australien. Avec son équipe, il estime que la météorite pourrait s‘être formée presque en même temps que le système solaire, en raison de son caractère rocheux.

« Ce type de météorite est vieux d’environ 4,5 milliards d’années. Donc, c’est plus ancien que la Terre. C’est la plus vieille pierre que vous ne tiendrez jamais dans les mains. Elle nous vient de plus loin que l’orbite de Mars, entre Mars et Jupiter », affirme le géologue.

Il aura fallu pas moins de 32 caméras à travers tout l’Ouest et le Sud de l’Australie pour former le réseau d’observation qui a permis de réduire le champ de recherche de la météorite. À ce jour, l’équipe de Phil Bland aurait identifié 10 autres sites d’impacts de météorites.


Poster un Commentaire

sept − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.