logo-mini

Actualité sciences et santé du 05 janvier 2016


Partager

Marrakech accueille la 3ème édition d’Afrisanté en février prochain

La ville de Marrakech abritera les 25 et 26 février prochain la 3ème édition du Forum Afrisanté, sous le thème « les systèmes de santé, nouvel enjeu pour l’Afrique ».

Organisé sous l’égide du ministère de la Santé, cet événement annuel et régional se veut une réelle plateforme B2B, de débats et d’échanges entre gouvernements, professionnels et opérateurs du secteur. Mais également entre les organismes de financement et de coopération, les experts internationaux, et les fournisseurs de solutions et de matériel.

Ainsi, plus de 200 responsables en provenance de plusieurs pays africains et d’autres régions du monde sont attendus.

Au menu de ces assises figurent l’examen de thématiques se rapportant aux nouvelles perspectives des systèmes de santé en Afrique, le financement et l’investissement dans le secteur de la santé, les établissements sanitaires de l’avenir dans les pays francophones, et les inventions et les technologies liées au domaine médical.

 

///////////////////

Une nouvelle espèce de plante découverte au Maroc et en Espagne

« Filago castro-viejoi » c’est le nom donné à cette nouvelle espèce de plante découverte par des chercheurs de l’Université de Salamanque, en Espagne.

Cette nouvelle espèce appartient à la famille des Asté-racea. À l’origine elle avait été assimilée à un certain genre de plante appartenant à cette famille. Mais des analyses génétiques ont révélé que le « Filago castro-viejoi » constitue une espèce à part entière qui pousse uniquement dans la péninsule ibérique et au Maroc.

Les échantillons génétiques de cette nouvelle espèce sont conservés dans la bio-banque végétale de la Banque nationale d’ADN de l’Université Salamanque. Les recherches devraient se poursuivre en laboratoire afin que cette plante livre tous ses secrets.

 

///////////////////

Chimie : 4 nouveaux éléments complètent le tableau de Mendeleiev

L’Union internationale de chimie pure et appliquée, l‘IUPAC, a annoncé que la 7ème ligne du tableau périodique des éléments serait complétée par 4 nouveaux éléments, dont les découvertes ont été vérifiées.

Ces éléments sont numérotés 113 ; 115 ; 117 et 118. L’IUPAC invite désormais les équipes japonaises, russes et américaines, à l’origine de ces découvertes, à leur trouver des noms permanents, ainsi que des symboles. Dans son communiqué, l’IUPAC précise que les nouveaux éléments peuvent porter le nom d’un concept mythologique, d’un minéral, d’un lieu ou pays, d’une propriété ou encore d’un scientifique.

L’élément 113 est le premier des 4 à avoir été découvert, en Asie. L’institut de recherche Riken, d’où sont originaires les chercheurs qui ont fait cette découverte, a annoncé qu’ils pourraient proposer de l’appeler « japonium ». Rien n’a encore été formellement décidé.

Les équipes peuvent en tout cas dès à présent proposer des noms et des symboles, qui seront vérifiés par l’IUPAC. Ce dernier s’assure que les noms peuvent être traduits dans les autres langues.

Après validation, les noms et symboles feront l’objet d’un examen public. Ce sera ensuite au plus haut département de l’IUPAC de prendre une décision finale.

 

///////////////////

Un nouveau ministre de la Santé en Guinée

Alors que la fin de l’épidémie d’Ebola a été annoncée il y a tout juste une semaine en Guinée, un nouveau ministre de la santé entre en scène dans le pays. Il s’agit du Dr. Abdourahmane Diallo. Agé de 45 ans, ce médecin a fait une partie de ses classes au Maroc, où il obtient en 1997 un Doctorat en médecine générale de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca.

Abdourahmane Diallo est un expert international du renforcement des systèmes de santé. Il bénéficie notamment d’une forte expérience en planification stratégique, conception et gestion de programmes de santé.

Sa mission désormais : mettre en place un programme de renforcement du système de santé guinéen à l’échelle nationale et communautaire. L’objectif visé est d’offrir aux Guinéens un accès à des soins universels de qualité et d’améliorer la capacité de prévention et de gestion d’épidémies.

Pour rappel, l’épidémie d’Ebola a fait quelque 2500 morts dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.


Poster un Commentaire

5 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.