logo-mini
santé

Actualité science et santé du 14 novembre 2016


Partager

santé

Les émissions de CO2 stables, mais toujours trop élevées pour le climat

Les émissions de gaz à effet de serre issues des énergies fossiles ont été stables pour la 3ème année consécutive. Un progrès inédit, mais qui reste insuffisant pour contenir le réchauffement. C’est ce que met en lumière une étude parue aujourd’hui en marge de la COP22.

On apprend que cette « rupture claire », par rapport à la poussée des émissions constatée la décennie précédente, a été permise par la Chine, premier émetteur mondial, qui a réduit son recours au charbon.

Et si l’an dernier, le total des émissions mondiales liées à l’industrie et à la combustion d’énergies fossiles n’a pas crû, il devrait à peine augmenter cette année +0.2%. En moyenne sur la décennie 2004-2013, c’était une augmentation de 2.3%.

En tout cas, les émissions mondiales doivent maintenant baisser rapidement, pas seulement cesser de croître. Le monde a déjà émis les deux tiers de ce qui lui est permis s’il veut rester sous cette limite de 2 degrés. Or au rythme actuel, ce « budget carbone » sera consommé intégralement d’ici moins de 30 ans.

 

///////////////////

À Marrakech, une manifestation en faveur du climat

Alors que tous les regards sont tournés vers la COP22 à Marrakech, des militants écologistes, toutes nationalités confondues, ont défilé hier pour réclamer une justice climatique universelle. De la place du 16 novembre jusqu’à Bab Doukkala, la marche a été imposante. Une manifestation initiée par la Coalition marocaine pour la justice climatique, qui regroupe des organisations syndicales, des associations des droits de l’Homme, féminines, de jeunesse et de développement.

Alors au cœur des revendications notamment : un engagement effectif de tous les intervenants au processus de renversement de la tendance au réchauffement de la planète, en vue de la protéger des effets négatifs des changements climatiques qui se sont aggravés ces dernières années, menaçant la faune et la flore.
Les manifestants ont également appelé les dirigeants des Etats participant à la COP22 à mettre en œuvre les dispositions de l’Accord de Paris, entré en vigueur il y a 10 jours, ainsi que toutes les autres conventions internationales pertinentes, afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degrés.  

 

/////////////////// 

 

Et coup de projecteur sur une voiture 100% électrique, innovation d’un ingénieur marocain de 25 ans

Il faut dire que pour préserver le climat, il n’y a pas que des débats à Marrakech, il y a aussi des initiatives. Exposée dans l’espace innovations à la COP22, dans la zone bleue, cette création d’un ingénieur marocain en construction mécanique attire bien des regards. C’est la voiture 100% électrique, de  Imad Morchid, 25 ans. Son innovation : une voiture avec un moteur d’une capacité de 650 chevaux, avec une autonomie supérieure à 500km en conduite normale. En fait ce jeune marocain travaille dans le domaine des brevets automobiles, et il a décidé de créer sa propre ligne de voiture qu’il a conçue, dessinée et fabriquée. Pour Imad Morchid, « cela prouve que les Africains peuvent faire de belles réalisations et rivaliser avec des constructeurs à l’échelle mondiale ». En tout cas, à la tête de son cabinet, le jeune marocain se dit déterminé à ne pas dormir sur ses lauriers. Et on lui souhaite bonne chance !

 

///////////////////

Un mot de santé avec la journée mondiale du diabète en ce lundi 14 novembre

Le diabète, maladie auto-immune est à prendre très au sérieux, notamment avec nos modes de vie qui ont tendance à se sédentariser. Aussi il faut savoir que le diabète juvénile concerne plus de 10% des diabétiques, et il progresse partout dans le monde à un taux annuel de près de 4%. D’ailleurs, le diabète frappe de plus en plus les enfants en bas âge, jusqu’à 4 ans. Selon l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques, on peut ainsi s’attendre au Maroc à un doublement du nombre de ces malades dans les 20 ans !

 

///////////////////

Direction la Nouvelle Zélande, où un séisme provoque une alerte tsunami

La Nouvelle-Zélande a subi son deuxième tremblement de terre en quelques heures. Cette secousse de magnitude 6,2 n’a pas fait de victime. Mais quelques heures plus tôt, une première secousse de magnitude 7,8 avait frappé le centre du pays, provoquant de nombreux dégâts et faisant deux morts. Une alerte au tsunami avait alors été déclenchée, avant d’être finalement levée.

Les autorités préviennent d’ores et déjà que les coûts, en termes de dégâts aux routes et aux infrastructures, vont être importants. De nombreux endroits du pays se retrouvent sans électricité ni téléphone, et des routes sont coupées par des glissements de terrain. Dans l’esprit des habitants, ces événements ravivent les craintes d’une répétition de la catastrophe de 2011, où un séisme de magnitude 6,3 avait tué 185 personnes et détruit de larges zones de Christchurch, la plus grande ville de l’île sud.

 

///////////////////

La lune comme vous ne l’avez jamais vue… ou presque

Plus grosse et plus lumineuse, la Lune sera ce lundi au plus près de la Terre et offrira un spectacle inédit depuis près de 70 ans.

La Nasa parle d’une « super extra Lune« . Un tel spectacle n’a pas été observé depuis janvier 1948 et ne le sera plus avant novembre 2034. À la nuit tombée, la Lune nous apparaîtra plus grande et plus brillante que la normale. Ce phénomène est la conséquence de deux phénomènes astronomiques : la phase de pleine Lune – qui arrive tous les 28 jours – elle se produira presque au même moment où l’astre, dont l’orbite est elliptique, sera au plus près de la Terre. Ainsi, une fois la nuit tombée, cette « super Lune » sera visible à l’œil nu partout dans le monde, du moins si les conditions météorologiques le permettent.


Poster un Commentaire

1 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.