logo-mini
santé

Actualité science et santé du 08 novembre 2016


Partager

santé

À l’occasion de la COP22, coup de projecteur sur la Banque Européenne d’Investissement

Basée à Luxembourg, la BEI est devenue, ces dernières années, le plus grand bailleur de fonds au monde en matière de projet climatique. L’an dernier déjà, la Banque Européenne d’Investissement a consacré plus d’un quart de ses prêts à des projets pour lutter contre le changement climatique, dans l’Union Européenne principalement, mais aussi dans les pays du pourtour méditerranéen et sur le  continent africain. Parmi les projets qu’elle soutient, on retrouve la plus grande centrale solaire au monde de Ouarzazate… ou encore des parcs éoliens en Jordanie… Et la BEI ne compte pas en rester là. L’un des vice-présidents de la banque explique « qu’un engagement supplémentaire est d’arriver jusqu’à 35% du total des financements hors UE pour financer l’action climatique. Cela représente 100 milliards de dollars supplémentaires d’ici 2020 ». Ainsi, à Marrakech, la Banque Européenne d’Investissement devrait réaffirmer son engagement en faveur d’une économie mondiale plus verte, en débloquant de nouvelles lignes de crédit, notamment pour le Maroc.

 

///////////////////

Lancement à Casablanca du premier Master dédié aux politiques environnementales

Alors que la COP22 était officiellement lancée hier à Marrakech… la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales de l’Université Hassan II de Casablanca a lancé, le même jour, le premier Master dédié aux politiques environnementales. Sur place, un parterre de chercheurs, d’étudiants, d’experts et d’élus locaux ont fait le déplacement.
Pour le doyen de l’Université Hassan II de Casablanca, Abdellatif Tlimat, « ce Master sera l’une des formations les plus importantes qu’offre la faculté. Il faut dire que la question environnementale occupe une place de choix pour l’avenir du pays,  aussi, la recherche juridique dans le domaine de l’environnement est devenue une nécessité pour accompagner les efforts déployés pour la lutte contre le réchauffement de la planète ».

 

///////////////////

Le point sur l’état d’avancement des nouveaux hôpitaux provinciaux à Salé, Témara et à Essaouira

Le Ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a tenu, hier à Rabat, une réunion consacrée à l’examen de l’état d’avancement des travaux de construction des nouveaux hôpitaux provinciaux, ceux de Salé, de Témara et d’Essaouira, alors que le stade d’avancement a atteint 95%. Les dispositifs médicaux et les équipements biomédicaux ont déjà été acquis pour plusieurs millions de dirhams.

Le Ministre de la Santé n’a toutefois pas manqué d’insister sur l’accélération de la mise en place de ces infrastructures hospitalières, les responsables provinciaux sont, quant à eux, appelés à résoudre les problèmes à caractère local de manière urgente et immédiate. Houcine El Ouardi a également ordonné la formation d’une commission qui doit veiller, dans les prochains jours, au suivi des questions soulevées,  de celles qui constituent une entrave à l’achèvement des travaux dans ces établissements hospitaliers.

 

///////////////////

622 millions de diabétiques dans le monde en 2040 

L’an dernier, le diabète touchait déjà 8,5 % de la population adulte, soit 422 millions de personnes dans le monde et 5 millions d’entre elles y ont succombées, d’après la Fédération Internationale du Diabète. Contrairement aux idées reçues, le diabète n’est pas l’apanage des pays développés. Sa progression est fulgurante dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique où plus des 2/3 des personnes diabétiques ne sont pas diagnostiquées. Partout, l’exode rural génère des centaines de millions de citadins, qui adoptent brutalement un mode de vie sédentaire, une rupture soudaine de leur mode d’alimentation, avec des apports anarchiques de produits industriels trop gras et trop riches en glucides. Une situation qui est évidemment aggravée par une inégalité tragique d’accès aux traitements. Le diabète, une véritable pandémie, sa progression est considérable, l’OMS prévoit d’ailleurs 622 millions de diabétiques d’ici 2040 et pour amener à une prise de conscience,  l’ONU a déclaré solennellement le 14 novembre de chaque année « Journée mondiale du Diabète des Nations Unies »… ce sera donc lundi prochain.


Poster un Commentaire

2 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.