logo-mini

Actualité science et santé du 071215


Partager

Maladies alimentaire : près d’1/3 des décès surviennent chez les enfants de moins de 5 ans

30% pour être précise, des décès dus aux maladies d’origine alimentaire concernent des enfants de moins de cinq ans. Et ce alors qu’ils ne représentent que 9% de la population mondiale.

C’est l’une des constatations d’un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé sur le sujet. Ces estimations sont le fruit de dix ans de travaux, avec les contributions de plus d’une centaine d’experts du monde entier. Il s’agit donc du rapport le plus complet à ce jour traitant de l’impact des aliments contaminés sur la santé et le bien-être.

Ce rapport indique que, chaque année, près de 600 millions de personnes, soit près de 1 sur 10 dans le monde, tombent malade après avoir consommé des aliments contaminés. Parmi elles, 420 000 en meurent, dont 125 000 enfants de moins de cinq ans.

D’après l’OMS, si l’ensemble des régions du monde sont concernées, c’est en Afrique et en Asie du Sud-Est que les incidences et les taux de mortalité sont les plus élevés.

///////////////////

Les machines à café à capsules : véritables nids à bactéries.

C’est le cri d’alarme lancé par des chercheurs de l’Université de Valence en Espagne. Les scientifiques ont passé au crible 9 machines à café fonctionnant avec des capsules, et couramment vendues dans le commerce. Le verdict est sans appel : « Toutes les machines ont révélé une diversité bactérienne significative » ont en effet déclaré les auteurs de l’étude.

Ainsi, entre 35 à 67 espèces de bactéries ont été identifiées au total, dont certaines dangereuses car ayant des propriétés pathogènes. Histoire de rassurer les propriétaires de ces machines qui ont envahi nos cuisines, les scientifiques ont tenu à préciser que l’hygiène de leurs propriétaires n’y était pour rien. Si les bactéries prolifèrent dans ces machines à café c’est uniquement à cause des caractéristiques de ces machines. Et tout partirait du réservoir de capsules usagées…

Leur conseil : nettoyez régulièrement votre machine avec un produit antibactérien. Pensez aussi à nettoyer la grille sur laquelle reposent les tasses et le bac à capsules.

///////////////////

En Egypte, une mystérieuse chambre serait bien cachée dans la tombe de Toutankhamon

Les inspections au radar sont venues confirmer sa présence. Un passage secret mène bien vers une cavité dissimulée derrière la chambre funéraire du pharaon Toutânkhamon, dans la Vallée des Rois à Louxor.

« Après l’analyse initiale des scans, nous disons désormais que la probabilité qu’il y ait quelque chose derrière ces murs est de 90% », a déclaré le ministre égyptien des Antiquités, Mamdouh al-Damati.

Les relevés ont été envoyés au Japon et les résultats complets sont attendus sous un mois. « Il y a en effet un espace vide derrière ce mur, si l’on en croit le radar qui est très précis, cela ne fait aucun doute », confirme le scientifique japonais Hirokatsu Watanabe. Celui-là même qui a sondé les murs de la chambre funéraire.

Les données semblent suggérer la présence d’une fausse cloison. En revanche, rien ne permet d’avoir une idée de la taille de la cavité dissimulée.

La découverte a aussitôt relancé les spéculations sur la dernière demeure de Néfertiti. Aucun archéologue n’a pu localiser le lieu où la célèbre reine d’Égypte a été inhumée. Nefertiti a vécu au XIVe siècle avant notre ère, elle est la belle-mère du jeune pharaon Toutankhamon.

///////////////////

Et puis cette découverte incroyable au large de la Colombie : celle d’une épave légendaire et de son célèbre trésor

Le vaisseau espagnol San José, coulé par la marine anglaise en 1708 a enfin été retrouvé. Considéré comme le Graal des épaves, le vaisseau espagnol gisait depuis plus de 3 siècles près des îles Corales del Rosario, au large de Carthagène.

Le vaisseau a été identifié grâce à ses canons en bronze uniques, où ont été gravés des dauphins. Les robots ont également photographié des armes et des objets en terre cuite à demi enfouis dans le sable.

Ce galion était le principal bâtiment d’une flotte acheminant les richesses des colonies espagnoles américaines jusqu’en Espagne où il alimentait les coffres du monarque Philippe V.

Les forces navales anglaises attaquent le San Jose au cours de la bataille de Baru, le 28 mai 1708. A son bord, 600 membres d’équipages qui ont presque tous péri. Mais également une cargaison de métaux et de pierres précieuses ‒ on parle de 116 coffres d’émeraudes et de 2 tonnes de platine ‒ d’une valeur qui, aujourd’hui, équivaudrait à près d’1 milliard d’euros. Le navire transportait également toute la fortune personnelle du vice-roi du Pérou.

La nouvelle de cette découverte a été annoncée par le président colombien en personne. Le chef d’Etat veut même construire un musée dédié à ce vaisseau.


Poster un Commentaire

7 + vingt =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.