logo-mini

Artisanat marocain : Quelles perspectives de développement ?


Partager

Les invités : Allal Bilrha, Directeur de la formation professionnelle et de la formation continue des artisans au sein du Ministère de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire, Driss Benchekroun, Directeur Général de Puzzellige, Azzeddine Krafsi, Président de la Fédération des Entreprises d’Artisanat au sein de la CGEM, Lotfi Sidi Rahal, architecte designer et Zakia Manas, Directrice commerciale Chez Nour Bougie

Nous ouvrons le débat cet après-midi sur l’artisanat marocain, ses atouts, ses défaillances et ses horizons de développement. 2015 est censée être l’année du bilan pour le secteur puisqu’en 2007 le ministère de tutelle avait mis en place la vision 2015 à travers une stratégie nationale qui ambitionnait alors de doubler le chiffre d’affaires du secteur en le faisant passer de 10 à 24 milliards de dirhams, générer 4 milliards de dirhams de PIB supplémentaire et créer 115 000 emplois additionnels notamment. L’idée était, et est toujours, de réhabiliter le secteur de l’artisanat en tant que vecteur de développement économique et social.

La Vision 2015 met également l’accent sur la promotion et la commercialisation du produit artisanal marocain. Au lancement de la stratégie nationale pour le développement de l’artisanat, Adil DOUIRI ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale de l’époque avait expliqué je cite, que la mise en œuvre de ce programme de 10 ans favorisera « l’émergence de producteurs exemplaires de renommée internationale dans le domaine des produits d’artisanat haut de gamme alliant authenticité et modernisme ».De tous temps, l’artisanat marocain a été à forte teneur culturelle avec des produits issus du patrimoine. Des produits de décoration, d’ameublement de bijouterie jusqu’ à l’habillement et au bâtiment, l’artisanat est partout. Et pour améliorer la qualité des produis artisanaux et les adapter aux besoins d’un marché national et international toujours plus exigeant, une stratégie nationale de labellisation a été mise en place avec pour objectif la protection et la préservation de l’artisanat marocain ainsi que la promotion des produits, mais l’objectif est avant tout de sensibiliser les artisans sur le respect de la qualité et de rassurer le consommateur.

Alors quel bilan après dix années d’action ? Les objectifs de la stratégie nationale de l’artisanat marocain sont-ils atteints ? Comment le produit artisanal marocain est-il perçu à travers le monde ? Quelles sont les atouts du produit artisanal marocain et quelles sont ses faiblesses ? C’est notre débat cet après-midi avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

15 − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.