logo-mini

Actualité science et santé du 23 novembre 2015


Partager

Journée nationale de lutte contre le cancer ce dimanche

La Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé hier à Marrakech, la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer. Cette année, l’événement coïncide avec le 10ème anniversaire de la Fondation.

À cette occasion, les résultats d’une évaluation à mi-parcours du Plan national de prévention et de contrôle du cancer 2010-2019, ont été présentés par les experts du Haut Conseil de santé publique en France. Ceux-là même qui ont mené l’évaluation.

Pour clôturer cette célébration, Lalla Salma a décerné le Prix international 2015 pour la lutte contre le cancer au Pr. Dominique Elias, éminent chirurgien oncologue à l’hôpital Gustave Roussy de Paris.

La Princesse a également remis le Prix national. Il a été décerné cette année à Bruno Perrussel, le directeur général de Shem’s publicité, en reconnaissance je cite : « de son engagement auprès de la Fondation depuis sa création et de sa forte implication dans les campagnes d’information qu’elle organise ».

 

///////////////////

Ebola : 3 nouveaux cas identifiés au Libéria

Alors que le pays a déclaré la fin de l’épidémie sur son territoire il y a 2 mois, l’OMS a annoncé vendredi, 3 nouveaux cas de contamination sur le territoire libérien.

Le premier patient identifié est un enfant de 10 ans, renvoyé chez lui par son école le 14 novembre, alors qu’il souffrait d’une fièvre importante. « Le jour suivant, il a été examiné à l’hôpital et on a découvert qu’il était bien porteur du virus Ebola. Ce résultat nous a vraiment surpris », a expliqué à le docteur Francis Kateh, directeur de la Santé au Liberia.

Les deux autres patients, le père et le médecin du petit garçon, ont également été placés en quarantaine, ainsi que six autres membres de la famille.

 

 

///////////////////

Des chercheurs parviennent à cultiver des cordes vocales fonctionnelles

C’est une première Sara. Une équipe de chercheurs de l’Université Wisconsin-Madison sont parvenus à cultiver en laboratoire des tissus de corde vocale fonctionnels. Les scientifiques assurent avoir greffé avec succès chez des rongeurs, mais aussi vérifié la fonctionnalité de ces tissus de cordes vocales.

Ces derniers, produits en laboratoire en l’espace de deux semaines, ont été développés à partir de fibroblastes et de cellules épithéliales humaines, nécessaires à la bonne élasticité des tissus.

Isolées et purifiées, les cellules ont ensuite été appliquées sur un échafaudage en trois dimensions à base de collagène, du même type que les échafaudages utilisés pour développer de la peau artificielle en laboratoire. « Les tissus ainsi développés ont l’aspect de cordes vocales naturelles, humides et élastiques », décrit Nathan Welham, qui a mené l’étude.

C’est donc une première étape très prometteuse. Des dizaines de millions de personnes dans le monde souffrent d’un dysfonctionnement des cordes vocales. Il n’existe pour l’heure aucun traitement efficace.


Poster un Commentaire

12 + 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.