logo-mini

Actualité science et santé du 08 septembre 2015


Partager

Une femme sur trois serait victime de violences dans le monde

Des violences notamment conjugales. D’après l’Organisation mondiale de la santé, près d’un tiers des femmes, 30% pour être précise, qui ont eu une relation de couple disent avoir subi des violences physiques et/ou sexuelles de leur partenaire.

« Ce chiffre est de l’ordre de 35% des femmes si l’on prend en compte d’autres agresseurs que le partenaire », précise le Dr Claudia Garcia-Moreno, chargée de recherches à l’OMS sur les violences faites aux femmes. Elle s’est exprimée vendredi lors d’une conférence organisée à Paris, par la Chaire Unesco Santé sexuelle et droits humains.

La spécialiste a relevé qu’il existe néanmoins des variations selon les régions ou pays, qui peuvent être importantes : en Asie du Sud Est, le taux de prévalence des violences conjugales est de 37,7%, elle est de 37% en Méditerranée orientale (Moyen Orient…), de 36,6% en Afrique et de 23% dans les pays riches. Dans tous les cas, 38% des meurtres de femmes dans le monde sont commis par le partenaire.

Par ailleurs, la spécialiste relève qu’1/3 des garçons témoins de violences sur leur mère ont un risque accru de reproduire ces comportements, tandis que les filles risquent de se retrouver plus souvent engagées dans des « relations abusives ». Selon l’OMS, l’indépendance financière des femmes serait un début de réponse à ce phénomène.

///////////////////

Étrange découverte dans les sols gelés de Sibérie, celle d’un nouveau virus géant 

Il a été baptisé « Mollivirus sibericum » parce qu’il est tout mou et qu’il a été trouvé en Sibérie. Il s’agit d’un nouveau type de virus géant vieux de 30.000 ans. Il a été trouvé dans ce qu’on appelle des permafrosts sibériens, c’est à dire des sols gelés en permanence.

Cette découverte a été réalisée par une équipe franco-russe. Selon eux, elle démontre que les virus géants « ne sont pas rares et sont très diversifiés ».

Mollivirus sibericum présente certaines caractéristiques communes avec des types de virus courants parmi les pathogènes humains, comme les Adénovirus, les Papillomavirus, ou les Herpesvirus.

Cette découverte porte donc à quatre le nombre de familles de virus géants identifiés depuis 2003. Deux d’entre eux avaient déjà été retrouvés dans du permafrost.

///////////////////

De chercheurs français s’attèlent à la fabrication d’un poumon artificiel

C’est un pari fou dans lequel s’est engagée une équipe de médecins du Centre chirurgical de Marie-Lannelongue dans les Hauts-de-Seine. Ils souhaitent développer un poumon artificiel portatif. Un 3ème poumon qui serait fixé à l’extérieur du corps, au niveau du thorax, par une ceinture ou des bretelles, explique l’équipe.

Ce poumon artificiel a été imaginé pour traiter les patients atteints d’hypertension pulmonaire. Une maladie vasculaire qui affecte les vaisseaux des poumons. Des patients qui ne peuvent pas bénéficier d’une transplantation. Chez eux, la partie droite du cœur qui envoie le sang vers les poumons n’est plus assez puissante, entraînant une oxygénation du sang de moins en moins bonne. Sur le même mécanisme qu’une dialyse rénale, ce poumon portatif permettra de remplacer l’activité des poumons.

L’un des plus grands défis de ce projet sera de développer une batterie légère et suffisamment autonome pour être transportée facilement et longtemps car les patients sous « dialyse respiratoire » auront besoin de cette machine nuit et jour.

À l’heure actuelle, aucun test ni aucun prototype n’existe mais cette innovation, prévue pour être testée en décembre 2020 chez l’Homme, suscite déjà un véritable engouement. Le projet a en effet reçu 5 millions d’euros de l’état.


Poster un Commentaire

cinq × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.