logo-mini
secouristes

Gros plan sur les robots secouristes


Partager

secouristes

L’ambition des chercheurs en robotique est de mettre au point des robots capables de venir en soutien aux sauveteurs lors des catastrophes naturelles, comme les incendies, ou les tremblements de terre, ou comme récemment lors de l’explosion nucléaire de Fukushima par exemple. Parmi les objectifs de ces robots secouristes : la conception de cartes numériques en trois dimensions, pour mieux évaluer les dangers d’un site.

Que ce soit des drones et ou des robots dotés de caméras et de capteurs laser, leur objectif est avant tout de fusionner toutes les mesures enregistrées pour réaliser une représentation globale de l’environnement. Vous l’aurez compris, l’idée est d’établir une meilleure évaluation du danger d’un site grâce à la collecte d’informations pour éviter au maximum d’exposer les hommes.

Pour améliorer le partenariat homme-machine, les chercheurs développent des capteurs spécifiques pour équiper les robots, capteurs de gaz, d’incendie, ou encore de radioactivité par exemple. Des informations précieuses pour les sauveteurs qui pourront agir en conséquence de cause. Parmi les autres axes de recherche : la récolte d’échantillons, les experts travaillent donc à développer des bras articulés, capables de recueillir des échantillons.

L’interaction des Hommes et des robots est plus que jamais le défi à relever par les chercheurs et ingénieurs en robotique. L’idée est d’analyser ce que les robots doivent faire de manière à travailler en étroite collaboration avec l’Homme. Les robots permettent aussi d’aider à  sauvegarder et à restaurer le patrimoine architectural.

Dernièrement, lors du séisme dévastateur d’Amatrice, dans le centre de l’Italie, des robots ont été déployés pour évaluer les dommages subis par deux églises du XIVème siècle. Un robot est entré pour surveiller l’arrière de l’église, puis un autre robot a été conduit vers l’avant, un drone s’est ensuite introduit pour filmer tout l’intérieur. Résultat : une cartographie des lieux en 3D avec des images texturées de haute qualité qui ont permis de consolider les édifices et ainsi de protéger le patrimoine.

Demain peut-être, les secouristes et les scientifiques, main dans la main, grâce aux robots pourront faire face à tous types de catastrophes.


Poster un Commentaire

18 − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.