logo-mini
objets volants

Objets volants identifiables


Partager

objets volants

Pour cette nouvelle édition, on vous propose notre sélection d’objets volants identifiables, des drones pas comme les autres, la durée de votre vol est de 2minutes 30, nous ferons escale en France, avant d’atterrir en Allemagne,  merci d’avoir choisi Luxe Radio Airlines pour ce tour d’horizon High-tech.

Parmi les drones les plus innovants, un drone que James Bond aurait sûrement adoré, il est connecté pour voler et voguer. Aussi agile dans l’air que sur l’eau, ce drone hybride conçu par une Start up française est piloté par smartphone. Une fois fixé à une coque hydrodynamique aux ailes profilées, il se transforme en hydroptère, les hydroptères ce sont ces bateaux futuristes dont la coque se soulève pour voler au-dessus de l’eau ! Il suffit de sélectionner la fonction « Take off » du mode aquatique dans l’application pour smartphone.

Le quadricoptère, fixé sur un support articulé, se positionne alors à 90° par rapport à la coque pour la propulser jusqu’à 5 à 6 centimètres au-dessus de l’eau, à une vitesse maximum de 10 km/heure avec une portée de 20 mètres. Impossible en revanche de faire voler le bateau dans les aires. Il faut le détacher de la coque pour que le mini drone repasse en mode aérien, il peut alors réaliser des virages à 90° ou à 180°.

Grâce à ses gyroscopes et accéléromètres, vous pouvez même faire des loopings. Rechargeable sur secteur ou via USB il offre une autonomie de sept minutes en mode aquatique et neuf minutes dans les airs. Une mini caméra embarquée associée à une mémoire flash de 1 Go permet de photographier et de filmer  vos vols.

Pour les âmes de poètes et amoureux de la nature, vous allez adorer piloter le bionic Bird, un drone qui bat des ailes comme un oiseau. Conçu par une Start up allemande, ce drone biomimétique est capable de voler en battant des ailes. L’avantage ? Mis à part le réalisme de son vol, il peut planer en cas de panne moteur grâce à son poids plume (environ 9,20 grammes), ce qui limite les risques de casse en cas de chute. Ce petit drone-oiseau de 33 centimètres d’envergure se pilote en Bluetooth depuis un smartphone jusqu’à 100 mètres de distances et peut voler à 20 km/heure pendant environ sept minutes.

Côté autonomie : Sa batterie lithium-polymère se recharge par contact magnétique, en le posant sur un chargeur original, un œuf chargeur ; il ne lui manque qu’une caméra embarquée, qui devrait selon le constructeur être intégrée sur une prochaine version.

On clôture ce tour d’horizon des objets volants connectés les plus innovants avec un biplan pilotable à distance. Ultraléger et accessible, ce biplan en polystyrène de 22 cm de long, évolue à l’aide d’une hélice placée sur l’ail supérieure, et d’un gouvernail pivotant relié au moteur situé sur son axe.

Pour le piloter via l’application, il suffit d’orienter son smartphone ou sa tablette vers la direction souhaitée, à droite ou à gauche. Il est aussi possible de le faire grimper ou descendre d’altitude grâce à une manette de gaz virtuelle. Son autonomie de vol est d’environ 5 à 10 minutes pour une portée de 60 mètres. Ultraléger, il conserve une excellente maniabilité grâce à un vol relativement lent.


Poster un Commentaire

3 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.