logo-mini
vie

Qu’est-ce qu’une vie réussie ?


Partager

vie

Les invités

• Mohamed Alami Berrada, acteur associatif

• Nacer Benabdeljalil, aventurier, coach et conférencier

• Hachem Tyal, psychiatre-psychanalyste

• Hassan Charraf, chercheur

Édito

La notion de réussite diffère à travers le monde, de personne en personne et chez une même personne selon son âge et ses expériences passées. La réussite, fait avéré ou sentiment intime, selon les individus, ne sera pas toujours fondée sur les mêmes valeurs. La réussite est humaine ou matérielle, rarement et idéalement les deux. Mais en tout état de cause, elle reste subjective. Réussite personnelle, professionnelle ou réussite financière. Le succès peut être partout, pour peu que les réalisations des individus répondent, à peu près, aux critères de réussite tout à fait personnels que chacun se serait défini, à l’avance.

Le pouvoir fait rêver, l’argent fait rêver, la célébrité et la notoriété aussi. Autant d’outils de mesure du degré de réussite d’une vie pour beaucoup. Mais pour d’autres, ils sont tout à fait insignifiants. En rien, le pouvoir, l’argent ou la notoriété ne pourraient être, en ce sens, révélateurs de réussite. Avec tout autant de conviction, il pourrait être défendu que la réussite ne puisse en aucun cas se définir dans des réalisations personnelles. Trouver une forme d’épanouissement dans sa vie de famille, être utile pour l’autre, dans un cercle collectif, humanitaire et solidaire. Contribuer individuellement à ce que chacun, à sa manière, se sente accompli et sa vie réussie, voilà aussi ce que serait la réussite.

L’objectif de succès et de réussite est universel ; c’est une aspiration unanime. Mais si aucune définition de la réussite ne peut, elle, se prétendre universelle et unanime, il se dessine, en creux, une certaine idée de la réussite à partir, notamment, de signes extérieurs révélateurs d’une certaine réussite dans la vie. Quoique bien souvent, et de plus en plus, réussir dans la vie ne soit plus un objectif en soi. D’autres diront que ce qui importe le plus, est de réussir sa vie. Les plus cyniques s’amuseraient à dire que l’on put même réussir à gâcher sa vie.

Nous courrons derrière le succès pour éviter que l’échec ne nous rattrape, mais quelle réussite voulons-nous ? Comment la mesurons-nous ? Qui en définit les normes ? C’est la réflexion que nous ouvrons avec nos invités cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

quatorze − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.