logo-mini
Macron

Emmanuel Macron est-il adepte de la tolérance zéro ?


Partager

Macron

Quatre ministres français ont démissionné en trois jours, dont trois issus du parti centriste MoDem allié du président Emmanuel Macron, poussés au départ par un vent de moralisation, des développements survenant en pleine recomposition du gouvernement. Depuis son succès dimanche aux législatives qui lui ont donné une franche majorité, le nouveau chef de l’État français a travaillé à un remaniement ministériel.

Ce remaniement devait à l’origine être limité et « technique ». Il se révèle plus important que prévu, après le départ de l’ex-socialiste Richard Ferrand (à la Cohésion des territoires) et des trois ministres issus du MoDem – Sylvie Goulard (aux Armées), François Bayrou (à la Justice) et Marielle de Sarnez (aux Affaires européennes). Quelques heures après leur démission, la nouvelle équipe gouvernementale a été annoncée par le Secrétaire général de l’Elysée : Nicole Beloubet à la justice, Florence Parly aux Armées, Jacques Mézard à la cohésion des territoires, Nathalie Loizeau aux Affaires Européennes.


Poster un Commentaire

treize + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.