logo-mini
déchets

Pouvons-nous être rassurés par l’importation de 2500 tonnes de déchets d’Italie à El Jadida?


Partager

déchets

Alors que le Maroc est en pleine préparation de la COP 22, alors que la loi anti-sachets plastiques est entrée en vigueur jeudi dernier, la polémique enfle autour de l’ « importation » par le Maroc de 2 500 tonnes de déchets d’une décharge italienne… un contrat d’importation d’une période de trois ans.

Alors que sur les réseaux sociaux, la nouvelle suscite bien des inquiétudes. Une pétition est même en ligne demandant l’annulation d’autoriser l’incinération de ces déchets industriels. Elle a recueilli près de 9000 signatures en moins de 72 heures. Du côté du ministère de l’Environnement, on se veut rassurant en déclarant que l’opération est conforme à la loi marocaine, ajoutant que ces déchets sont non dangereux.

Ces déchets doivent être utilisés en tant que combustible de substitution à l’énergie fossile classique dans les fours de cimenteries à l’échelle internationale. Alors y a-t-il des contradictions dans la politique environnementale actuelle ? Et ces annonces du gouvernement suffiront-elles à calmer les esprits des citoyens inquiets pour leur santé et celle de leurs enfants ?


Poster un Commentaire

dix-neuf − dix-huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.