logo-mini
dormir

Des plantes pour bien dormir


Partager

dormir

Bien dormir est essentiel à l’équilibre de notre système neuronal et cardiovasculaire. Or, en périodes d’insomnies, souvent liées au stress, aux angoisses ou aux craintes qui nous assaillent, la fatigue nous gagne, nous perdons la concentration, notre mémoire faiblit le plus souvent, et nous en devenons irritables, car notre manque d’énergie et nos maux de tête ne favorisent pas la communication.

Alors, outre les différents remèdes que l’on retrouve en pharmacie, je vous propose aujourd’hui de suivre les pas du Dr Jacques Labescat, spécialiste de la phytothérapie, qui nous donne toutes les clés dans son ouvrage « Se soigner par les plantes », pour soigner tous nos maux du quotidien naturellement. Un ouvrage, ou plutôt « une pharmacie verte » qui enseigne avec simplicité les bons gestes phyto pour une automédication saine et sans risque.

Pour favoriser alors l’endormissement et retrouver le sommeil, l’auteur énumère les bienfaits d’une multitude de plantes, et leur mode d’utilisation.

Gros plan pour commencer sur le pavot jaune de Californie, appelé aussi escholtzia en phytothérapie. Cette plante originaire d’Amérique du nord, est recommandée pour favoriser un sommeil profond et réparateur, sans réveil nocturne. Elle permettrait aussi de calmer les angoisses. On suggère alors de la consommer en cure de 3 à 4 semaines, sous forme d’infusion à 17h, en gélules, en extraits fluides ou en teinture mère.

En phytothérapie, on suggère aussi le houblon. Une plante grimpante qui produit des fleurs appelées strobiles, lesquelles portent de petites glandes qui produisent du lupulin, une poussière résineuse jaunâtre et aromatique… Une substance qui confère sans doute à la plante ses propriétés médicinales. Le houblon est en effet réputé pour calmer la nervosité et combattre l’atonie, quelle que soit sa cause : fatigue, dépression légère, anémie… le houblon donne ainsi un véritable coup de pouce à notre sommeil.

Cette plante n’est toutefois consommable que par l’adulte et se voit interdite aux  personnes souffrant d’un cancer hormono-dépendant.

Vous consommerez alors cette plante, en infusion, à prendre 1 heure avant le coucher, en macération, en gélules, en extraits fluides ou en teinture mère.

Zoom aussi sur la Valériane, une plante aux propriétés anxiolytiques reconnues qui permet de retrouver un sommeil naturel.  Grâce à ses vertus narcotiques, en phytothérapie, elle peut aussi s’avérer être un allié en cas de sevrage médicamenteux. Cette plante est à éviter en revanche par la femme enceinte et allaitante. Elle est à utiliser sous forme d’infusion, 3 fois par jour, à consommer en cure d’un mois en moyenne, renouvelable en cas de besoin.

Bref, toutes ces plantes sont disponibles en pharmacie ou en herboristerie. N’hésitez donc pas à faire votre choix parmi ces merveilles de la nature. Pensez par ailleurs au Tilleul, ce calmant naturel et sédatif qui régule la nervosité ; le coquelicot, l’ami du sommeil par excellence ; le serpolet qui aide aussi à retrouver le sommeil en période de  rhume, de pharyngite ou de bronchite. Faites la part belle également à la reine des prés aux propriétés anti-inflammatoire, antibactérienne, diurétique, anti-oxydante et antivirale, la reine-des-prés qui favorise l’endormissement et aide à lutter contre les réveils nocturnes et l’insomnie.


Poster un Commentaire

10 − 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.