logo-mini
Istiqlal

Parti de l’Istiqlal : d’un cafouillage à un autre


Partager

Istiqlal

Ce weekend s’est tenu un conseil national extraordinaire du parti de l’Istiqlal à Rabat.

Peu d’informations ont filtré sur l’issue de cette réunion, hormis la confirmation de la suspension de Yasmina Baddou et Karim Ghallab, pour une durée passée de 18 à 9 mois. Les tensions n’ont jamais été aussi vives et importantes,  à la veille d’un autre grand rendez-vous pour le parti, le congrès prévu le 30 mars prochain.


Poster un Commentaire

14 + 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.