logo-mini
Andres Breivik

Cas d’Andres Breivik : un terroriste peut-il invoquer sa dignité?


Partager

Andres Breivik

Les droits du terroriste néonazi norvégien Anders Behring Breivik, auteur des attentats qui ont fait 77 morts en juillet 2011, n’ont pas été bafoués par l’Etat norvégien.

C’est ce qu’a jugé mercredi dernier la cour d’appel du Borgarting, à Oslo. L’avocat d’Anders Breivik, a fait part de sa surprise et annoncé qu’il se tournerait vers la Cour suprême de Norvège. En cas de nouvel échec, Anders Breivik pourra solliciter la Cour européenne des droits de l’homme. Pour rappel, un tribunal norvégien avait estimé en avril 2016 que la Norvège avait violé les droits humains d’Anders Breivik en le maintenant dans un « univers totalement clos ».


Poster un Commentaire

9 − 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.