logo-mini
scolarité

Mission étrangère : Quelle limite aux frais de scolarité?


Partager

scolarité

Si pour les élèves le temps est aux examens, pour les parents c’est le temps du casse-tête des frais de scolarité. Et avec un enseignement public encore en souffrance en attendant les fruits de la réforme, le choix de l’enseignement privé se présente à beaucoup comme étant une évidence, un non-choix, presqu’une obligation avec tout ce que cela comporte comme contraintes, financières notamment.

Et dans la catégorie de la plus grande contrainte financière, c’est tout naturellement qu’on retrouve les missions étrangères. Qu’elles soient françaises, espagnoles, américaines, belges ou autres, le choix se fait de plus en plus grand et les frais de scolarité de plus en plus élevés. Pas de quoi décourager certains parents qui trouvent leur salut dans l’enseignement étranger, mais suffisamment de quoi poser la question sur des frais de scolarité à la limite de l’exorbitance.

C’est sur cela que nous ouvrons le débat cet après-midi avec nos invités. La qualité de l’enseignement dans les missions étrangères justifie-t-elle son coût ? S’il est acquis pour beaucoup de parents que l’enseignement étranger est le gage d’un avenir personnel et professionnel brillant pour leurs enfants, est-ce justement à prendre pour un acquis ? Que paient les parents en même temps que les frais de scolarité de leurs enfants dans des écoles d’enseignement privé ou de missions étrangères ? Nos invités répondront.

Par ailleurs, si la problématique de l’engouement sans précédent des parents pour les établissements d’enseignement privé ou de missions étrangères, parait présenter principalement des contraintes d’ordre financier, il est sûr que le débat se situe aussi ailleurs. Ailleurs à des niveaux social et culturel.

Car pour certains, l’évolution des enfants dans des contextes d’éducation et d’enseignement avantageux et avantagés, crée des inégalités et présente des risques de ségrégation, en ce sens qu’elle accentue les disparités entre les classes socioprofessionnelles. Qu’en est-il dans les faits ? Place au débat.


Poster un Commentaire

1 × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.