logo-mini
Mères célibataires

Mères célibataires : est-il possible d’harmoniser les lois nationales avec les conventions internationales relatives aux droits des enfants, ratifiées par le Maroc?


Partager

Mères célibataires

Les mères célibataires au Maroc vivent, aujourd’hui encore, sous le poids du regard d’une société qui les exclues, qui les stigmatisent qui les mets en marge. Pourtant, il s’agit d’un vrai phénomène de société, sur lequel il est grand temps d’ouvrir les yeux.

Selon les chiffres disponibles, les associations accompagnent 10% de la population des mères célibataires estimée, à plus de 210 000. Les statistiques mettent aussi en avant 30 000 naissances hors mariage par an, au Maroc. C’est plus qu’en Algérie et en Tunisie.

Sans compter que cette pression sociale sur les mères célibataires marocaines encourage de nombreux abandons.

Selon l’Institution nationale de solidarité avec les femmes en détresse, il s’agit en général d’adolescentes de 15 à 20 ans, ayant peu de revenus, elles n’ont pas les moyens de se faire avorter ou d’être admises dans les hôpitaux publics.

Abandonnées par les leurs, en situation de détresse, elles peuvent avoir la chance d’être accompagnées par des associations, mais elles sont trop peu nombreuses, seulement une quinzaine à agir dans le pays. De plus, leur action reste concentrée en milieu urbain. C’est vous dire qu’en milieu rural, la situation est pire encore.


Poster un Commentaire

7 + 17 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.