logo-mini
presse

Au Maroc, la presse a-t-elle les moyens d’être le quatrième pouvoir ?


Partager

presse

S’il est désormais courant de qualifier la presse comme étant un quatrième pouvoir, au Maroc il reste encore difficile de pressentir l’influence de la presse sur les prises de décision.

Ce terme de « quatrième pouvoir » semble supposer que le journalisme dispose des mêmes possibilités et des mêmes moyens que les trois autres. Nos journalistes continuent de souffrir d’un manque de moyens, notamment dans le cadre des investigations. L’accès à l’information est parfois compliqué, ce qui les empêche d’exercer leur métier dans de bonnes conditions.


Poster un Commentaire

trois × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.