logo-mini
transfert

Lutte contre le transfert frauduleux de fonds vers l’étranger : pourquoi le Maroc est-il toujours à la peine ?


Partager

transfert

Le nombre de tentatives de transferts frauduleux de fonds vers l’étranger aura donc considérablement augmenté au premier semestre 2017. C’est ce que nous apprennent plusieurs sources de la presse électronique. En termes de nombre de cas, le chiffre a presque doublé par rapport à la même période de l’année dernière, atteignant 220 cas. L’augmentation est aussi conséquente en termes de valeur, 39,5 millions de dirhams sont concernés, contre 28,2 pour la même période en 2016. Le poste-frontière Bab Sebta reste très prisé chez les fraudeurs avec 55 tentatives de passages illégaux, suivi par l’aéroport Marrakech-Ménara.


Poster un Commentaire

vingt − dix-neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.