logo-mini
britannique

Pourquoi Londres et Bruxelles sont-elles dans l’impasse ?


Partager

britannique

La Première ministre britannique, Theresa May, a décliné sa vision des futures relations de son pays avec l’Union Européenne après la sortie du Royaume-Uni du bloc communautaire.

Dans un discours « très attendu » définissant les douze priorités des négociations sur le Brexit, elle a réitéré la détermination de son gouvernement à reprendre le contrôle de l’immigration, une des raisons clefs du choix des Britanniques de quitter le bloc communautaire.

Dans son discours, la Première ministre a défendu une Grande-Bretagne en faveur « des talents internationaux », un « grand pays commerçant au niveau mondial », au-delà des frontières européennes.

Elle a également saisi cette occasion pour appeler les Britanniques à « mettre de côté les vieilles divisions et s’unir pour faire du Brexit un succès ».


Poster un Commentaire

un × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.