logo-mini
PJD

Le PJD, histoire d’une dégringolade depuis octobre 2016


Partager

PJD

La scène politique marocaine a été mouvementée en ce début de semaine avec notamment l’élection du président du Parlement.

Les derniers épisodes mettent en évidence l’émergence d’une force commune du RNI, de l’UC, du MP et de l’USFP face à un PJD de plus en plus discret et isolé et un Parti de l’Istiqlal plutôt préoccupé par ses conflits en interne. Le Parti de la Lampe, pourtant vainqueur haut la main des élections législatives du 7 octobre, semble avoir perdu toutes ses cartes et ne dispose plus de levier d’influence sur aucun autre parti, mis à part le PPS.


Poster un Commentaire

onze − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.